Mode

Paris Fashion Week: Agnès b., entre simplicité et démonstration colorée

CoverMedia

3.10.2018 - 13:14

Agnès b. est de ces stylistes qui sont heureux de créer de beaux et confortables vêtements pour des femmes et des hommes qui les portent au quotidien. Sa collection printemps/été 2019 respecte ce principe de base, mais prend quelques libertés avec le cuir et la couleur.

Agnès b a choisi de jouer les contrastes dans les tempos de sa collection printemps/été 2019. Si l’on retrouve des pièces classiques et néanmoins modernes qui font sa réputation de générations en générations, Agnès b. s’est risquée à des propositions audacieuses et tout aussi réussies.

Du côté classique, un imper mastic, large mais qui laisse dépasser la robe midi ; des costumes bleu marine d’inspiration mi-Chine de Mao, mi-capitaine de vaisseau ; un tailleur manteau (noir) robe, dont la doublure (un imprimé fait d’un montage de multiples photos) est assorti à la robe ; classique aussi le bermuda kaki, le pantalon confortable clair marqué d’un galon coloré. Encore plus classiques, ces robes grises, un peu paysannes, version chemisier ou blouse, ce tailleur pantalon masculin aux jambes larges, cette slip dress noire, cette impeccable robe manteau midi beige ou ce délicieux manteau d’été à petits carreaux noir et blanc.

La tenue de tennis de jeune femme des années 60 (pull de tennis bleu marine, avec col en V rayé et jupette blanche) se situe à mi-parcours. Évocation des tenues classiques des jeunes filles de la bonne société britannique, elles ne sont pas familières des codes de la marque.

Mais peut-être ce clin d’œil aux rayures tennis sert-il d’introduction au parti pris d’Agnès b de s’exercer aux variations sur les très célèbres rayures horizontales qui sont, avec la salamandre et le point d’ironie, un marqueur de son identité.

Donc de l’audace dans des tenues (robe bustier, robe à manches ½, gilet et jupe longue ouverte haut sur la cuisse, peignoirs de bain pour la plage) aux rayures extra larges, horizontales, en chevrons ou verticales. Audace aussi pour l’imprimé d’une robe bustier longue et ouverte : des pois blancs sur noir qui vont grossissant du buste aux pieds, avec le sac rond assorti. Et dans une veste queue de pie portée avec un short du même tissu ou un shorty à rayures.

Audace dans le choix des couleurs de deux perfecto en cuir à la manière Agnès b. : vert pomme et fuchsia ; ou dans la petite veste zippée et short en cuir noir.

On note que chez Agnès b. aussi le sac est rond, et dans de grandes proportions, que l’on renoue avec la ceinture aux larges anneaux métalliques.

Et que le défilé propose une robe de mariée (rose pâle) et un costume pour homme de la même couleur ! Tradition et modernité ?

Retour à la page d'accueil

CoverMedia