Paris Fashion Week : défilé AH 18 Stella McCartney

CoverMedia

6.3.2018 - 13:09

Source: Covermedia

Défilé mixte, chic, dans l’impressionnant décor de l’Opéra de Paris… Voilà le défilé AH 18 Stella McCartney en ce lundi 5 mars à 8h du matin. Belle rencontre entre classicisme et modernité.

Deux choses à retenir du défilé de Stella McCartney à l’Opéra de Paris, le 5 mars 2018 qui a présenté 48 tenues devant un parterre de fashionistas : la styliste très engagée, et même pionnière en la matière, contre la maltraitance animale, prouve à tous que la fausse fourrure est aussi élégante que la vraie et que mélanger les genres, comme utiliser les dentelles et les surplis d’enfants de chœur ou de prêtre avec des images d’icônes pop, fonctionne bien quand c’est fait avec subtilité et grâce.

Donc, de la fausse fourrure en longs manteaux, de très longs pardessus pour femmes et hommes, qui partagent certains imprimés écossais, des lainages oversize et chaleureux, d’inspiration irlandaise pour les hommes (inspiration que l’on retrouve dans leurs vestes et pardessus).

Beaucoup de robes longues, de tuniques sur jupes (longs pulls) ou pantalons, de longs gilets sans manches pour les femmes. Les manches longues de tops dépassent parfois de robes à manches plus courtes.

L’oversize domine pour les manteaux et les ponchos, mais s’impose aussi sur quelques robes. La longueur des jupes et robes évolue entre midi et maxi. Côté matières et tissus, de la laine, des lainages, du velours, mais aussi de la dentelle, qu’elle soit la base (rose ou blanche) d’une robe, d’une tunique, ou qu’elle vienne en appliqué. Cette dentelle, si féminine et luxueuse en apparence, est pourtant en résonance avec le clin d’œil de Stella McCartney aux surplis d’église, ces tuniques que portent enfants de chœur et prêtres sur leurs chasubles. La créatrice les propose en tulle, à la gaze fine, et les utilise en superposition sur des robes en dentelle ou sur d’autres où s’affiche en imprimé géant un visage d’icône pop. Ce mariage échappe étonnamment au kitsch.

Le monochrome domine, dans les tons foncés (noir, bordeaux, bleu marine) ou plus clairs : gris, off-white, sable, ocre et dégradé de bruns. Une pointe de orange vif sur de hautes bottes, une bande rouge sur un jogpant masculin seront les seules concessions aux couleurs vives.

Les femmes et hommes qu’habillent Stella McCartney sont bien dans leurs baskets (l’essentiel des chaussures qui arpentent le catwalk), aiment l’élégance, le décalage, mais sans plus.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia