Mode & Beauté

Paris Fashion Week : luxe, calme et volupté chez Hermès

CoverMedia

2.10.2018 - 13:09

Source: Covermedia

Pour son défilé printemps/été 2019, Hermès a choisi l’hippodrome de Longchamp. Pourtant, ce n’est pas l’univers traditionnel de la sellerie qui est mis à l’honneur…

Le défilé Hermès printemps/été 2019, qui s’est tenu à l’hippodrome de Longchamp ce samedi 30 septembre, a apporté une note de douceur là où résonnent habituellement les sabots des chevaux. Avec Mozart pour les accompagner, les mannequins ont évolué avec calme et grâce, laissant découvrir les dernières créations de Nadège Vanhee-Cybulski, en charge du prêt-à-porter de la maison.

Sous le double signe de l’alliance du cuir et de la maille et d’un hommage au bel océan, cette collection Hermès construit l’image d’une femme très élégante, mais qui refuse les contraintes, préfère la souplesse de la maille et du cuir ou la légèreté de fins tissus aux harnachements compliqués. Des jupes midi larges et souples (en cuir ou non), des combi-shorts en cuir, des combinaisons de pompistes élégamment revisitées, la femme Hermès est une active qui veut rester stylée.

Ce qui ne l’empêche pas d’aimer un peu de recherche dans ses tenues dès lors qu’elle ne nuit pas au mouvement. Ainsi du travail sur le cuir qui le transforme parfois en une dentelle ou résille, pour des jupes, minirobes ou pantalons. L’effet de transparence de ces « cuirs découpés » — comme on dirait « des papiers découpés » qui font rêver les enfants — se combine parfois à celui de la maille délicate d’un top ou d’une brassière. Une maille utilisée aussi pour des robes près du corps, où le cuir se greffe avec bonheur à un col, une bande verticale ou à une ceinture, et apporte une tenue qui n’est jamais rigide.

La femme Hermès fréquente le bord de mer pour ses week-ends ou vacances, et le cuir se plie à ses désirs. Il s’incarne en robes souples, en larges vareuses de marin et vestes qui, à première vue, se laisseraient prendre pour des cirés bretons. Non pas que les protections contre la pluie et le vent soient absentes de la collection : de longs manteaux coupe-vent en toile souple imperméable entourent les promeneuses qui ne craignent pas les embruns.

Cette évocation de l’univers maritime se complète par l’utilisation de cordage de marin pour faire une ceinture (une idée déjà vue dans les défilés) ou serrer un col.

La palette Hermès du printemps/été 2019 est douce : crème, brun clair, jaune paille, vert lichen, gris, bleu gris, renforcée par des bruns tirant vers le fauve, du kaki, des bleus océaniques et marine. Le orange Hermès n’a pas été oublié, et un rouge vif fait ressortir le côté original d’une combinaison pantalon jusque sur les chaussures. Le noir, sur du cuir ou du tissu, et le blanc (pour le soir et un smoking) sont bien évidemment de la partie.

Pas de défilé Hermès sans des sacs qui donneront le LA de la tendance. « Paniers » de cuir portés à la main, sacs à dos dont la bandoulière passe sur la poitrine, mini-sacs et, bien entendu, les classiques de la maison en plus ou moins grands formats, complètent les tenues de ces élégantes qui évoluent en sandales plates façon spartiate ou en Rangers version pieds-nus.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia