Polémique – pourquoi la couv de Vogue US avec Kamala Harris fait autant de vagues

Covermedia

18.1.2021 - 08:12

Kamala Harris
Covermedia

Kamala Harris, la vice-présidente des États-Unis, qui prendra ses fonctions après la cérémonie d’investiture le 20 janvier 2021, fait la couverture du Vogue US de février. Mais dans un pays en pleines tensions politiques et sociales, la photo de couverture s’est attirée des critiques acerbes.

Kamala Harris en couverture de Vogue US, quoi de plus normal? Elle est la première femme élue au poste de vice-présidente, elle est la première femme métisse noire et asiatique qui occupera ce poste et elle a acquis un capital de sympathie auprès des femmes qui ne s’est pas démenti tout au long de la campagne électorale. Anna Wintour, la rédactrice en chef du magazine, aurait fait une faute professionnelle en ne lui proposant pas la couverture.

Mais quand le premier cliché est apparu, on lui a reproché de réduire l’importance de la victoire de la candidate démocrate en choisissant un portrait de Mme Harris en veste sombre (Donald Deal), pantalon noir, collier, t-shirt blanc et... pieds nus dans des Converse basses. Derrière elle, les couleurs sont le rose et le vert, celles de sa sororité Alpa Kappa Alpha à l’université Howard – dont la vice-présidente élue aime aussi parler, puisqu’il s’agit de la première sororité afro-américaine de l’histoire des États-Unis. Les lettres du mot Vogue sont dorées.

Kamala Harris a-t-elle commis un faux pas en acceptant? Cette tenue est celle de la candidate, qui a été maintes fois photographiée avec ses sneakers préférés, sur lesquels elle a d’ailleurs fait des commentaires élogieux. Et c’est elle qui l’a choisie pour la photo.

Penser que la représenter telle qu’elle a souhaité se présenter aux électrices et aux électeurs américains est minorer sa fonction ou la discréditer en tant que personne de couleur est non seulement une erreur, mais c’est du sexisme. Quant à l’accusation de blanchiment parce que la photo serait volontairement sous exposée pour faire paraître Kamala Harris moins noire, elle n’a aucun sens, tout le monde dans le pays connaissant parfaitement les origines de Kama Harris.

Nonobstant, la rédaction du magazine a également publié sur les réseaux sociaux une autre photo. Exit la veste noire et les petits colliers, exit le bas du corps et donc les sneakers. Kamala Harris porte une veste bleu clair (Michael Kors), avec un pin du drapeau américain, et ses bras sont croisés – ce qui est davantage un signe de défiance et de renfermement plutôt que de sérieux, comme se plaisent à le croire certains journalistes critiques. Le fond est orangé et safran... Bref, les symboles et les vêtements que Kamala Harris avaient choisis n’ont pas fait l’affaire selon l'opinion publique... à croire que son avis ne compte pas?

Retour à la page d'accueil

Covermedia