Mode & Beauté

Polémique : la mode unisexe, bonne ou mauvaise idée ?

CoverMedia

25.10.2018 - 13:09

Source: Covermedia

La question du genre agite beaucoup les esprits ces derniers temps. La mode n’est pas épargnée et certains en viennent à questionner la mode unisexe que prônent certains créateurs.

La mode est-elle la mieux placée pour se faire l’écho des questions qui agitent la société occidentale autour de la notion de genre ? Certainement, car le vêtement est depuis plus d’un siècle l’enjeu de débats virulents et même de décisions de justice violentes (sortir en pantalon pour une femme a pu pendant des siècles valoir de graves ennuis, voire la prison en Occident). Mais la mode unisexe est-elle la réponse adéquate à ces questions ?

Tout d’abord, il faut s’entendre sur la définition. En général, ce qu’on appelle unisexe ce sont les basiques t-shirts, pull-over, jeans, vestes, blousons et baskets. On remarque au passage que cet unisexe-là part de vêtements tous masculins à la base, mais dont la généralisation est telle que le masculin s’est effacé derrière le « neutre ». Ne serait pas unisexe une jupe portée par un homme… même si Vivienne Westwood ou Jean Paul Gaultier n’hésitent pas à tenter et renouveler l’expérience.

Alors quand, lors des Fashion Weeks, certains créateurs renoncent aux défilés « genrés » et mêlent mannequins hommes, femmes ou d’un genre indéterminé sur les catwalks, et leur font parfois porter des tenues « mixtes » ou la même tenue en version homme et en version femme, qu’apportent-ils au débat ?

Prétendre que les corps féminins et masculins seraient identiques est-ce aller dans le sens d’une égalité ? N’est-ce pas aussi une façon de nier les différences qui peuvent être fécondes, du moins en matière de création vestimentaire ? Un monde unisexe et donc homogène est-il souhaitable ?

Bien sûr, il ne s’agit pas de s’accrocher aux vieilles idées rances (rose pour les filles, bleu pour les garçons), ni proclamer que certains tissus seraient pour les femmes et pas pour les hommes, ou l’inverse. Bien sûr, il ne s’agit pas d’enfermer les femmes dans des codes vestimentaires dits féminins (sexy, romantique, etc.). Mais respecter les corps des unes et des autres, partir de la diversité des tailles et des formes n’est-ce pas faire plus pour l’égalité que de proposer comme unique horizon un unisexisme tristounet ?

Retour à la page d'accueil

CoverMedia