Polémique : la tong revient en force

CoverMedia

9.7.2019 - 14:41

Source: Covermedia

La tong, que portent des millions d’Asiatiques et de Brésiliens, a toujours fait polémique sous nos latitudes. La raison en est inconnue, mais le débat fait rage encore ces jours-ci.

Pour ou contre la tong ? En général, les discussions avaient lieu en famille ou entre amis, les uns jugeant ringardes ces sandales plates en plastique dont la forme est réduite à la plus simple expression. D’autres se plaignaient du bruit qu’elles font, annonçant votre arrivée à tous – en anglais, on les appelle de façon imagée des « flip-flop ».

Aujourd’hui, si la polémique ne s’est pas éteinte, loin de là, elle s’est étendue au domaine de la mode, et même du prêt-à-porter de luxe. Depuis que Balenciaga leur a donné l’honneur du podium lors d’une Fashion Week, et ce en mode plat ou à talons, les tongs sont l’objet d’une controverse survoltée.

Pourtant, quoi de plus innocent que cette chaussure qui a pour elle le charme de la simplicité. Celles qui se plaignaient de la matière plastique dont ont été faites les tongs (la version en paille des Japonais étant restée dans le cadre étroit des tenues ethniques), ont perdu leur cheval de bataille. Les modèles en cuir sont les plus nombreux, si l’on excepte les modèles basiques type Havaianas pour aller à la plage. Et même parfois en cuir verni. Elles se déclinent dans toutes les couleurs, vives ou neutres.

Des stylistes de renom ont emboité le pas de Demna Gavsalia chez Balenciaga : Gianvito Rossi, Reformation, Yeezy, Simon Miller Christian Dior, etc. La plate chaussure se dote d’un minuscule talon, d’un talon kitten ou de très hauts talons, tels ceux des tongs de Dior que Kim Kardashian arbore sur une photo d’un réseau social. On ne traine plus des pieds et le bruit de flip-flop s’est évanoui.

La sandale nu-pieds est la grande tendance de l’été. La tong en est la quintessence.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia