Polémique: pour ou contre le retour du style Matrix?

7.12.2020

20 après le film, le style Matrix redevient tendance.
Source: Covermedia

Une silhouette en noir, protégée par un long manteau de cuir, une combinaison de vinyle, des lunettes de soleil futuristes, des bottes militaires à plateforme… le style Matrix est sorti de l’écran depuis longtemps. Mais 20 après le film, son retour prend des accents dramatiques, exacerbés par la situation contemporaine.

«Matrix» est un grand film, visionnaire, perturbant et qui a marqué définitivement son époque et ceux qui l’ont vu. Il a aussi laissé son empreinte sur la mode, dès sa sortie en 1999. Est-ce étonnant que ses codes néo-gothiques cyber mâtinés de SM redeviennent tendance en cette année 2020?

Slip dress, kilt, longs manteaux noirs, bottes hautes en cuir à semelles épaisses, cuir, latex, clous, strass, lunettes de soleil et collier chokers: présents dans la panoplie des personnages du film, ils sont vite devenus des incontournables de la mode du tournant du millénaire.

Vingt ans après, tels «les Mousquetaires», ils font leur retour aussi bien sur les podiums que dans la rue. Les imposantes bottes à plateforme, les boots lacés (Alexander McQueen) ou non (Prada), les chaussures militaires, les cuissardes (Balenciaga), les manteaux noirs et longs jusqu’aux pieds, le vinyle et le latex (Saint Laurent, Balmain) et même le chocker et les petites solaires futuristes sont bel et bien en phase avec le monde d’aujourd’hui. Le futur est déjà là et il convient de se protéger par des tenues qui n’exposent le corps ni au regard, ni au contact; pas de nudité, le vêtement est une seconde peau. Même les détails sexy (Gucci, Richard Quinn) semblent n’être que des teasers destinés à détourner l’attention de la panoplie de protection qui les entourent… ou à tenir à distance (clous, piquants) ce qui menacerait.

Si ce retour du style Matrix fait mentir Marx qui voyait, en 1852, que l’histoire se répète, la première fois comme une tragédie, la seconde fois comme une farce, car on voit mal où se trouve la farce, ce Matrix revival fait écho aux temps difficiles que nous vivons. S’il est un symptôme d’un monde qui va mal, son caractère angoissant peut ajouter de l’anxiété chez ceux qui ont du mal à faire face aux multiples injonctions sanitaires. Mais ce style Matrix peut être aussi une façon stylée, humoristique, de mettre en scène les codes de distanciation physique en annonçant la couleur (noire, forcément) avec ses vêtements.

Retour à la page d'accueil