S.O.S.: le look non-binaire, c’est quoi?

CoverMedia

8.12.2019 - 15:00

La mode reflète l’évolution de la société, de façon plus ou moins exacte.
Source: Covermedia

La mode change, et son vocabulaire aussi, qui suit l’évolution de la société. Et donc, concrètement que veut dire un look non-binaire, dont on parle beaucoup?

La mode reflète l’évolution de la société, de façon plus ou moins exacte, plus ou moins accentuée. En ces moments de questionnement sur les identités singulières, le terme non-binaire a fait son apparition, suivi de très près par l’apparition d’un look non-binaire. Qu’en-est-il?

Est-ce un look androgyne? Ou queer? Ou trans? Ou unisexe? Ni l’un ni l’autre, ou l’un et l’autre, et plus encore. Les personnes qui se revendiquent comme non-binaires voient le genre non pas comme une assignation à être de tel ou tel genre/sexe, et donc de se vêtir en conséquence, mais bien d’évoluer au gré des envies selon l’étendue du spectre.

Ce qui, en termes de look, permet de jouer aussi bien sur le tableau de l’androgynie que de celui du féminin ou du masculin, ces termes s’entendant dans la définition traditionnelle des rôles. Une personne définie comme «homme» selon l’état-civil peut un jour s’habiller avec une jupe, un chemisier, des talons hauts, le lendemain porter un costume trois-pièces et des richelieus, un autre se vêtir du look androgyne traditionnel (jean, sweat, blouson) et avoir envie de porter un collier de perles façon bourgeoise ou, au contraire rester dans la neutralité. Il/Elle peut mélanger, comme Harry Styles sait si bien le faire, un chemisier en dentelle et un tailleur d’homme, ou un look de camionneur avec une jupe en cuir et des bas résille.

Une personne définie comme «femme», toujours selon les normes sociales en vigueur, aura plus de facilité pour passer d’un look à un autre, tant il est vrai qu’une femme en pantalon ou en costume masculin ne surprend pas alors qu’un homme en robe ou en jupe apparaît toujours comme une curiosité.

Cela recouvre aussi la notion de «gender fluid», «genre fluide» qui exprime bien cette volonté de ne pas s’enfermer dans des codes quels qu’ils soient... sauf, quand il s’agit de vêtements, pour les transgresser.

Le gala du Met dans la folie «Camp»

Retour à la page d'accueil