Tendance femme : le retour de la ballerine

CoverMedia

22.6.2020 - 13:12

Source: Covermedia

Les ballerines à talons bicolores beige et noir créées par Chanel en 1957 ont à jamais marqué l’univers de la chaussure féminine. Même si elle a connu des éclipses, la ballerine ne cesse de revenir sur le devant de la scène, comme elle le fait cet été.

La ballerine est une chaussure toute plate, issue, comme son nom l’indique, de l’univers de la danse, créée en 1932 par Jacob Bloch et améliorée en 1947 par Rose Repetto pour son fils. Une chaussure donc portée par les danseuses et les danseurs. C’est seulement sous sa forme féminine qu’elle s’est imposée dans l’univers de la mode. L’ancienne danseuse Brigitte Bardot y est pour beaucoup, qui a mis en valeur les larges jupes portées avec de plates ballerines. Coco Chanel les a dotées d’un petit talon et a imaginé ce bout beige et noir qui allonge le pied et la silhouette. Elle a été et reste encore un symbole d’élégance féminine discrète.

Pourtant la ballerine n’a pas que des soutiens. Ainsi le 14 juillet 2016 a été décrété par quelques plaisantins Journée internationale contre la ballerine, chaussure qui serait selon certains un véritable « épouvantail à hommes ». D’autres, au contraire, y voient une chaussure sexy, qui révèle le début des orteils et fonctionne comme une usine à fantasmes. La controverse a du bon

Cela a permis à la ballerine de faire de la résistance et d’envahir les podiums de Lanvin, Valentino ou encore Miu Miu. Daniel Lee a inclus dans sa première collection pour Bottega Veneta une ballerine anguleuse, loin des rondeurs iconiques. Car la ballerine pour résister subit des mutations, et peut se parer de paillettes, de pierreries ou de boucles.

Cette saison, Jimmy Choo la veut pointue et orange vif, vernie, de surcroît.

Repetto propose toujours une multitude de modèles, du plat le plus tradi au talons plus ou moins hauts, et des couleurs tendances. Un jaune vif, par exemple ?

Mansur Gavriel respecte la tradition, avec le petit lacet censé serré la chaussure que l’on noue sur le devant. En cuir très souple, avec un modèle couleur cerise très estival.

Chloé, qui les a à son catalogue depuis quelques années, a misé sur un bord dentelé très cérémonie de baptême.

Christian Louboutin introduit une pointe de surlignement de cuir doré qui magnifie un chausson noir qui laisse entrevoir le rouge de la semelle.

Quand à Chanel, son éternel iconique deux-tons se dote d’une minuscule talon et se transforme en sandales à enfiler.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia