Du nouveau côté sous-vêtements pour hommes

Covermedia

18.12.2020

Source: Kniel Synnatzschke/Westend61/Cov

Depuis le slip kangourou, il y a eu du progrès, mais on restait quand même dans un secteur bien balisé, entre slip classique et boxers. Or le renouveau arrive, pour les audacieux.

Être à l’aise dans son slip, c’est comme pour les baskets: c’est indispensable. Mais on mise sur des baskets tendance, alors pourquoi ne pas revoir un peu nos habitudes pour nos slips? Être à l’aise veut dire sûr de soi, élégant, sexy et, aussi à la mode. Et il se trouve que le monde du sous-vêtement masculin est touché par la vague genderqueer. Les frontières s’estompent entre ce qui est masculin et ce qui est féminin, les codes de l’une passent dans la garde-robe de l’autre.

Les femmes se servent aisément dans notre vestiaire, et même nous piquent nos boxers? Imitons-les et regardons du côté des matières agréables et sensuelles dans lesquelles sont taillés leurs dessous pour leur emprunter ici, du tulle ; là, du satin. Mais poussons l’audace jusqu’à leur emprunter aussi des pièces. Un monokini satiné, un body en résille, tulle et sequins, un harnais ou un string... Cela nous va parfaitement et peut apporter confiance pour «faire des bêtises avec», comme le dit le styliste de Project Claude à propos de ses créations.

Du léopard, du zèbre...

Si on aime les couleurs vives, le léopard ou le zèbre (qui n’aime pas?), Lazoschmidl aura ce qu’il vous faut (un body tigré à paillettes, cela vous tente?). Ludovic de Saint Sernin, dont quelques fans se sont déjà jetés sur son slip à œillets et sa gamme de dessous faits main, a inventé un string en lycra phosphorescent qui attirera forcément l’œil!

Sarah Effenberger, pour sa marque Effenberger Couture, est dans cet état d’esprit quand elle conçoit des modèles moulants et psyché, des pièces uniques et un peu provocantes, qui revisitent les classiques des motifs à scandale.

Retour à la page d'accueil