Mode & Beauté

Vivre avec des enfants n'augmente pas les risques d'attraper la Covid-19

CoverMedia

5.11.2020 - 18:08

Family on sofa at home reading book with boy jumping When: 15 Jan 2018 Credit: Steve Brookland/Westend61/Cover Images
Source: Steve Brookland/Westend61/Cover

Ne vous inquiétez pas si vos enfants vont à l'école. D'après une étude britannique, vous n'avez pas plus de risques d'attraper le coronavirus, même s'ils vont à l'école tous les jours.

Vivre avec des enfants en âge d'aller à l'école ne fait pas courir aux adultes le risque d'attraper la Covid-19, d'après une nouvelle étude. Partager une maison avec des moins de 18 ans n'augmentera pas les risques de contracter le virus, et n'aura aucune incidence sur la gravité des symptômes du coronavirus, ont constaté des chercheurs de la London School of Hygiene and Tropical Medicine et de l'université d'Oxford.

Les scientifiques ont déclaré que leurs conclusions ne montraient « aucun problème chez les enfants qui reviennent de l'école », et que les personnes qui vivent avec des enfants en âge d'aller à l'école primaire avaient 25 % de risques en moins de mourir de la Covid-19, par rapport à celles qui n'ont pas de jeunes vivant chez elles. Les adultes qui vivent avec des enfants en âge de fréquenter l'école secondaire ont un risque de 8 % de développer le COVID, et ont 27 % de risques en moins de mourir du virus, sans risque accru d'être hospitalisés.

Ils ont suggéré que la diminution du risque était due à des habitudes de vie plus saines, telles que l'augmentation du lavage des mains dans les maisons familiales.

Les chercheurs ont analysé les données de neuf millions de personnes au Royaume-Uni entre février et août - ce qui couvre les mois précédant et suivant les restrictions de confinement les plus sévères - et ont déclaré que leurs résultats montraient qu'il n'y avait aucun mal à maintenir les écoles ouvertes.

Le professeur Liam Smeeth, co-auteur de l'étude, a déclaré que les personnes qui vivent avec des enfants sont généralement en meilleure santé que celles qui n'en ont pas, et ont également un risque légèrement plus faible de mourir. « Beaucoup seraient d'accord pour dire que si nous pouvons garder les écoles ouvertes, c'est vraiment important pour cette génération de jeunes, et cette étude donne une partie de cette équation : qu'il n'y a pas d'effet nocif net à vivre avec des enfants », a-t-il expliqué.

Retour à la page d'accueil

CoverMedia