Quel impact des écrans sur les aptitudes sociales?

CoverMedia

16.4.2020 - 16:15

Source: Stefanie Päffgen/Westend61/Cove

Contrairement aux idées reçues, le temps passé devant des écrans (ordi, tablette, téléphone) par les enfants «a peu d'effet négatif» sur leur comportement social. Tels sont les résultats d’une étude menée par le professeur Douglas Downey et son équipe de l'université de l'État de l'Ohio publiée dans l'American Journal of Sociology.

Le temps passé devant un écran a peu d'effet négatif sur les aptitudes sociales des enfants, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'université de l'État de l'Ohio. Ils ont découvert que les jeunes d'aujourd'hui sont tout aussi compétents socialement que ceux d'il y a vingt ans, malgré les inquiétudes liées à leur exposition croissante à la technologie, comme les réseaux sociaux, les smartphones et les tablettes.

Amitiés, tempérament, maîtrise de soi

Dirigée par le professeur Douglas Downey, l'équipe a comparé les évaluations des enseignants et des parents d'enfants âgés de trois à cinq ans aux États-Unis qui ont commencé la maternelle en 1998 – six ans avant le lancement de Facebook – avec celles des enfants qui ont commencé l'école en 2010, lorsque le premier iPad est sorti. Les résultats ont montré que les deux groupes avaient des niveaux similaires de compétences interpersonnelles, telles que la création et le maintien d'amitiés, et qu'ils étaient également capables de réguler leur tempérament et de faire preuve de maîtrise de soi.

«Dans pratiquement toutes les comparaisons que nous avons faites, les compétences sociales sont restées les mêmes ou ont même augmenté modestement pour les enfants nés plus tard, a expliqué le professeur Downey. Il y a très peu de preuves que l'exposition à l'écran ait été problématique pour le développement des compétences sociales.»

Les chercheurs ont utilisé les données de l'étude longitudinale sur la petite enfance, menée par le Centre national des statistiques éducatives, et ont étudié les évaluations de 19 150 enfants en 1998 et de 13.400 étudiants en 2010. Les enfants ont été évalués par les enseignants à six reprises entre le début de la maternelle et la fin de la cinquième année, lorsqu'ils avaient entre 10 et 11 ans.

Jeux en ligne et réseaux sociaux

Les résultats ont montré que les compétences sociales des enfants n'ont pas diminué entre les groupes de 1998 et 2010, et que la génération la plus récente avait légèrement plus tendance à être capable de faire preuve de maîtrise de soi. Toutefois, ils ont constaté que les compétences sociales étaient légèrement inférieures chez les enfants qui avaient accédé à des jeux en ligne et à des réseaux sociaux plusieurs fois au cours d'une journée.

«Dans l'ensemble, nous avons trouvé très peu de preuves que le temps passé sur les écrans nuisait aux compétences sociales de la plupart des enfants», a ajouté le professeur Downey.

Les résultats complets de l’étude ont été publiés dans l'American Journal of Sociology.

Jeux vidéos, industrie reine du confinement

Retour à la page d'accueil