Psycho

Sourire veut-il dire qu'on est heureux?

CoverMedia

10.9.2018 - 15:46

Des chercheurs se sont intéressés aux raisons pour lesquelles on sourit.
Source: Covermedia

Des chercheurs se sont intéressés aux raisons pour lesquelles on sourit. D'après eux, le bonheur n'est pas suffisant pour sourire.

Le fait de sourire n'indique pas forcément qu'on est de bonne humeur. C'est la conclusion d'une étude réalisée par l'Université de Sussex sur 44 participants âgés de 18 à 35 ans.

Les sujets du test étaient installés devant un ordinateur, avec lequel ils devaient interagir. Après avoir suivi un quiz, ils devaient répondre à des questions sur leur perception de l'expérience en utilisant une des 12 émotions proposées, de l'ennui à l'intérêt en passant par la frustration. En parallèle, leurs expressions faciales étaient enregistrées et analysées image par image.

Les sourires, des outils d'interaction sociale

« D'après plusieurs chercheurs, un sourire sincère reflète notre état de joie intérieure ou d'amusement. Mais notre théorie suggère que tous les sourires sont des outils d'interaction sociale. Cette théorie affirme que la joie n'est ni nécessaire ni suffisante pour sourire. Dans notre expérience, le sourire n'est pas motivé par la joie. Il est associé à un engagement subjectif, qui agit comme un carburant social pour sourire, qu'on soit face à un ordinateur ou pas », a indiquée le Docteur Harry Witchel, spécialiste du langage corporel.

Statistiquement, l'émotion la plus souvent associée avec le sourire était l'engagement plutôt que la joie ou la frustration. Les participants avaient également tendance à sourire quand l'ordinateur leur indiquait qu'ils avaient trouvé la bonne ou la mauvaise réponse. Ils souriaient d'ailleurs plus souvent quand ils se trompaient.

La journée internationale du bonheur

Retour à la page d'accueil

CoverMedia