Stations de ski: la saison 2018-2019 a été la «meilleure» depuis 20 ans

Relaxnews

26.4.2020 - 12:18

Au cours de la saison 2018-2019, le nombre de journées-skieurs à travers le monde a en effet augmenté de 2%, à la faveur de conditions de neige satisfaisantes «dans tous les pays» cet hiver-là.
Source: Relaxnews

Les stations de ski ont enregistré en 2018-2019 à travers le monde leur «meilleure» saison depuis vingt ans, les domaines américains tirant leur épingle du jeu, selon un rapport sur le tourisme de neige et de montagne présenté mercredi.

«Le marché mondial ne se porte pas trop mal depuis deux ans. Il ne connaît pas de grande croissance, mais il n'est pas sinistré non plus», a estimé lors d'une visioconférence l'expert suisse Laurent Vanat, auteur du rapport, qui analyse la fréquentation des domaines skiables dans 72 pays.

Au cours de la saison 2018-2019, le nombre de journées-skieurs à travers le monde a en effet augmenté de 2%, à la faveur de conditions de neige satisfaisantes «dans tous les pays» cet hiver-là.

Face à leurs homologues de certains pays alpins d'Europe occidentale, qui enregistrent une «reprise» sur cette période, les stations de ski américaines tirent leur épingle du jeu en affichant «des performances bien supérieures à la moyenne».

Elles réalisent ainsi la 4e des meilleures saisons «des 41 dernières années» grâce à d'excellentes conditions d'enneigement et au «déploiement» de forfaits multi-stations par les deux plus gros exploitants du marché américain.

Tandis les domaines skiables de «l'hémisphère sud et de Scandinavie» se sont également avérés «performants» affichant une «croissance soutenue», la fréquentation est «restée à niveau relativement bas» au Japon et en Corée, pointe Laurent Vanat.

En France, l'expert décrit un marché «stable, même si la tendance est légèrement descendante» en raison, comme ailleurs, de l'érosion d'une clientèle vieillissante.

Parmi les pays en progression, le plus en vue reste la Chine – 20 millions de journées-skieurs en 2018-2019 -, qui «construit une puissante infrastructure de production de skieurs, même si elle n'est pas encore utilisée à son plein potentiel», note le rapport.

Au total, le pays comptabilise 31 centres de ski «indoor», 45 pistes synthétiques et 400 simulateurs permettant l'apprentissage du ski en ville, contre «trois ou quatre» centres d'apprentissage urbains en France, à Lyon et Bordeaux notamment.

«On a nulle part au monde pareilles infrastructures», explique Laurent Vanat. «Il faut aller chercher les nouvelles générations là où elles sont en réduisant les temps et les coûts d'apprentissage. C'est l'objectif de la prochaine décennie».

Cette saison, la plupart des stations de l'hémisphère nord ont fermé précocement en raison de la pandémie.

Retour à la page d'accueil

Relaxnews