Manuel Akanji «Il y a un an, jamais je n'aurais pensé que je serais ici»

Nicolas Larchevêque, à Istanbul

11.6.2023

Manuel Akanji et Manchester City ont décroché samedi leur première Ligue des champions à Istanbul et réalisent ainsi le triplé, après avoir remporté la Premier League et la Coupe d’Angleterre cette saison. «C'est un sentiment incroyable», a lancé le défenseur suisse au micro de blue Sport quelques instants après le coup de sifflet final.

L’interview de Manuel Akanji

L’interview de Manuel Akanji

10.06.2023

Nicolas Larchevêque, à Istanbul

11.6.2023

Vainqueurs de l’Inter Milan (1-0) à l’Atatürk Olympic Stadium, Manuel Akanji et Manchester City ont écrit une page de leur histoire samedi. Le club anglais goûte ainsi pour la première fois aux joies de soulever la Coupe aux grandes oreilles, tandis que l’arrière central de 27 ans devient le deuxième Suisse, après Stéphane Chapuisat en 1997 avec le Borussia Dortmund, à participer activement au sacre de son équipe en finale de C1.

«C’est un sentiment incroyable», s’est extasié l’international suisse au micro de blue Sport. «Après chaque titre, j’en parlais avec ma femme et mes coéquipiers (du triplé), mais dans la tête, j’étais conscient que c’était loin d’être acquis. Au final, on a eu besoin de chance, c’était un sacré combat.»

Un oubli avant une inspiration géniale

Car oui, les «Sky Blues» n’ont pas eu la vie facile dans cette finale, la faute à des «Nerazzurri» qui ont parfaitement suivi leur plan de match. Après une première mi-temps timorée, Manchester City a repris ses esprits au retour des vestiaires et «a mérité de prendre l'avantage» à la 68e minute, selon Akanji.

Ce dernier est d’ailleurs à l’origine de cette réussite. Le Zurichois aux origines nigériane s’est ainsi fait l’auteur d’une passe en profondeur génial pour Bernardo Silva, avant que Rodri fasse chavirer de bonheur City. «L'entraîneur (ndlr : Pep Guardiola) m'a dit que si j'avais de la place, je devais attaquer», a expliqué Akanji, qui est passé aux actes.

Toutefois, tout ne fut pas rose dans cette rencontre pour l’ancien joueur du FC Bâle. Quelques minutes plus tôt, il a notamment eu une grosse incompréhension avec son gardien Ederson sur une balle en retrait qui aurait pu coûter cher. «Je ne savais pas s'il (ndlr : Bernardo Silva, l’auteur de la passe) voulait passer le ballon à moi ou à Ederson», a détaillé Akanji en évoquant cette séquence.

«C’est là que l'on voit à quel point tout peut aller vite»

Quoi qu’il en soit, cela n’aura pas porté à conséquence. Manuel Akanji grimpe ainsi sur le toit de l’Europe et décroche déjà un troisième trophée avec les Citizens, moins d’une année après son arrivée en provenance de Dortmund. «Il y a un an, jamais je n'aurais pensé que je serais ici. Mais c'est là que l'on voit à quel point tout peut aller vite dans une carrière», a rappelé le nouveau champion européen, définitivement aux anges.

Man. City - Inter 1-0

Man. City - Inter 1-0

UEFA Champions League, Finale

10.06.2023