Les champions du monde en titre se sont entraînés en Russie

ATS

13.6.2018

L'Allemagne a foulé pour la première fois les pelouses russes ce mercredi. La sélection de Joachim Löw, qui entrera en lice dimanche contre le Mexique, doit faire face à la polémique créée par Gündogan et Özil. Les deux joueurs d'origine turque s'étaient affichés aux côtés du président turc Erdogan.

La Mannschaft s'est entraînée pour la première fois en Russie mercredi matin. Özil et Gündogan ont été vivement critiqué pour avoir posé aux côtés du président turc Erdogan.
Keystone

L'équipe d'Allemagne, championne du monde en titre, s'est entraînée pour la première fois en Russie mercredi matin, quatre jours avant son entrée en lice contre le Mexique, sous le soleil et devant quelques centaines de spectateurs enthousiastes.

Fini les sifflets qui avaient accompagné le milieu de terrain Ilkay Gündogan lors du dernier match à Leverkusen samedi (2-1 contre l'Arabie Saoudite) et gâché l'ambiance de la dernière rencontre avec le public allemand.

A Vatutinki, dans la banlieue sud de Moscou où la Mannschaft s'est installée, les enfants des écoles venus avec leurs enseignants s'étaient peints des drapeaux allemands sur les joues et portaient le t-shirt officiel des supporters de la Mannschaft.

Neuer semble en forme

Après l'entraînement, plusieurs joueurs sont venus à leur rencontre signer des autographes et se prêter au jeu des selfies. Le beau temps, revenu après quelques journées pluvieuses, a donné à l'événement des allures de petite fête, malgré les imposantes mesures de sécurité à l'entrée du complexe sportif.

Sur la pelouse, Joachim Löw le sélectionneur a proposé à son effectif au grand complet de courtes oppositions à huit contre huit.

On y a vu des joueurs concentrés, appliqués, et soucieux de mettre du rythme: Manuel Neuer, dont la blessure qui l'a tenu éloigné des terrains pendant huit mois ne semble déjà plus qu'un souvenir, s'est distingué par ses talents de gardien "libéro" loin de sa ligne.

Gündogan et Özil dans la tourmente

Les défenseurs Mats Hummels et Jonas Hector, comme le milieu Ilkay Gündogan, sont notamment apparus en forme.

Gündogan et son équipier Mesut Özil, d'origine turque comme lui, ont été au centre d'une vive polémique ces dernières semaines après avoir posé pour des photos avec le président turc Recep Tayyip Erdogan en pleine campagne électorale. Gündogan avait été copieusement sifflé par le public allemand lors de son entrée en jeu samedi soir, et la bronca l'avait poursuivi à chacune de ses prises de balle. Özil n'avait pas joué cette dernière rencontre.

L'Allemagne joue dans le groupe F, où elle rencontrera le Mexique à Moscou (17 juin), la Suède à Sotchi (23 juin) et la Corée du Sud à Kazan (27 juin).

Retour à la page d'accueil