Thomas Lüthi

Lüthi: "J'espère rapidement trouver le bon rythme"

ATS

15.7.2020

En Moto2, contrairement à la MotoGP, Jerez accueillera déjà la deuxième course de la saison. Le GP du Qatar avait en effet pu se dérouler en mars dans la catégorie intermédiaire, ainsi qu'en Moto3.

Thomas Lüthi: "Je me réjouis de pouvoir enfin à nouveau enfourcher ma moto."
Keystone

Parti avec de grosses ambitions, Thomas Lüthi (Kalex) avait dû déchanter avec un modeste et anonyme 10e rang. Le Bernois doit donc réagir dès ce week-end s'il entend se mêler à la lutte pour le titre mondial. Les courses vont s'enchaîner à un rythme très élevé puisqu'il y en aura 13 en 17 semaines, sans compter d'éventuelles autres hors d'Europe qui pourraient venir étoffer le programme.

L'environnement des Grands Prix sera bien différent de l'habitude. Le public ne sera pas admis, les équipes devront faire avec moins de personnel et tout le monde devra porter le masque. Les déplacements seront par ailleurs limités au trajet entre l'hôtel et le circuit.

Malgré ces circonstances qui peuvent avoir un effet perturbateur, les pilotes avouent leur impatience. «Je me réjouis de revoir l'équipe, de travailler avec eux et surtout de pouvoir enfin à nouveau enfourcher ma moto», dit Thomas Lüthi.

L'autre Suisse de la catégorie, Jesko Raffin (NTS), ne cache pas non plus sa joie de retrouver les circuits. «Dès que j'enfilerai mon casque, ce sera comme auparavant.»

Attention à la chaleur

Au-delà du bonheur de retrouver le bitume, le bruit des moteurs et l'odeur de l'essence, il s'agira d'obtenir des résultats. Lüthi est bien conscient d'avoir besoin de régulièrement monter sur le podium s'il entend avoir son mot à dire dans la course au titre.

«Je suis heureux de recommencer à Jerez. Les tests d'avant-saison s'étaient bien passés pour moi», dit-il. De fait, le Bernois âgé de 33 ans s'était montré le plus rapide du lot lors des journées de février. Mais entre l'hiver et le plein mois de juillet, les conditions seront bien différentes: des températures pouvant atteindre 38 degrés sont attendues ce week-end, ce qui n'ira pas sans poser des problèmes, notamment en ce qui concerne les pneus.

Lüthi dit avoir digéré sa déception du Qatar. «La 10e place n'était évidemment pas ce que nous attendions. J'espère maintenant rapidement trouver le bon rythme. L'objectif est de fournir une bonne performance lors de chaque séance d'essais afin de pouvoir rouler devant dimanche en course.»

Mettre les gaz

Son team Dynavolt-Intact fait partie des meilleurs, et le Bernois devrait disposer d'un matériel compétitif. A lui de mettre les gaz.

Jesko Raffin (24 ans), de retour comme titulaire, avait fini loin au Qatar (23e). Il espère pouvoir faire mieux ces prochains temps. «Le but est de marquer des points», affirme le Zurichois.

Retour à la page d'accueilRetour au sport