GP d'Arabie saoudite : succès épique de Hamilton dans le chaos

ATS

5.12.2021

ATS

5.12.2021

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté un Grand Prix d'Arabie saoudite complètement fou, après un duel de titans avec Max Verstappen (Red Bull-Honda). Le titre mondial se jouera donc dimanche prochain à Abou Dhabi.

Il y a eu de grosses étincelles entre les deux candidats à la couronne sur le tracé de Djeddah. La tension a atteint son comble au 37e tour, quand Hamilton a attaqué le Néerlandais et l'a passé avant que ce dernier ne récupère son bien en coupant la chicane.

Peu après, alors que la direction de course lui a ordonné de rendre la position, il a freiné brutalement dans la trajectoire et Hamilton l'a percuté par l'arrière, endommageant son aileron. Verstappen a plus tard écopé de cinq secondes de pénalité pour cette action.

Meilleur tour

Au 43e tour, il s'est fait dépasser par Hamilton et a fini avec peine, ses pneus étant dégradés. Le Britannique a pu ensuite aller cueillir la victoire et signer le meilleur tour.

Les deux rivaux comptent exactement le même nombre de points (369,5) après 21 des 22 courses de la saison. Verstappen a l'avantage d'avoir gagné neuf courses contre huit au Britannique. Il serait donc titré au cas où les deux ne marqueraient aucun point dans une semaine...

Le précédent de 1974

La seule fois de l'histoire que deux pilotes candidats au titre s'étaient retrouvés à égalité avant la dernière course remonte à 1974. Le Tessinois Clay Regazzoni et le Brésilien Emerson Fittipaldi comptaient alors tous deux 52 points. Fittipaldi avait décroché son deuxième titre après 1972 en finissant 4e à Watkins Glen lors du GP des Etats-Unis alors que Regazzoni n'avait pu faire mieux que 11e.

A Djeddah, sur un circuit ultra rapide mais dangereux, la course a été interrompue deux fois par un drapeau rouge. La voiture de sécurité virtuelle a aussi été mise en action à plusieurs reprises en raison de débris jonchant la piste.

Mercedes fait le trou

Hamilton a fêté la 103e victoire de sa carrière, sa troisième consécutive et la huitième de la saison. Derrière Verstappen, le podium a été complété par Valtteri Bottas (Mercedes), qui a dépassé Esteban Ocon (Alpine-Renault) dans l'ultime ligne droite.

Au championnat des constructeurs, Mercedes a fait un pas vers un huitième titre consécutif. L'équipe dirigée par Toto Wolff compte en effet désormais 28 points d'avance sur Red Bull, qui a été pénalisé par l'abandon de Sergio Perez lors du deuxième départ qui a entraîné une seconde interruption de la course. La première s'était produite après une sortie de route de Mick Schumacher (Haas-Ferrari).