"Ce clochard, il ne me fait jamais la passe" : la colère de Mbappé contre Neymar

Clara Francey

27.9.2021

Clara Francey

27.9.2021

Y a-t-il le feu au sein de la galactique attaque parisienne ? C'est la question que l'on peut se poser après les propos peu flatteurs tenus par Kylian Mbappé à l'égard de Neymar en marge de la rencontre opposant le Paris Saint-Germain à Montpellier (2-0) samedi. Le PSG, par le biais de Mauricio Pochettino et Ander Herrera, tente d'éteindre l'incendie.

Il semblerait que la relation entre Kylian Mbappé et Neymar, coéquipiers au PSG depuis 2017, ne soit pas au beau fixe. Lors de la huitième victoire du club de la capitale française en Ligue 1 cette saison face à Montpellier (2-0) ce samedi, l'attaquant français, au moment de son remplacement, n’a pas mâché ses mots à l'encontre du Brésilien.



La scène, captée samedi par les caméras de Canal+, montre le champion du monde de 22 ans en train de critiquer auprès d'Idrissa Gueye l'attitude de Neymar, qu'il juge égoïste.  «Ce clochard, il ne me fait jamais la passe», souffle le Français. Sa colère a depuis fait le tour du monde.

Le PSG calme le jeu

En conférence de presse ce lundi avant le choc face à Manchester City en Ligue des champions, le milieu de terrain Ander Herrera a assuré qu'il n'y avait aucun souci entre Neymar et Kylian Mbappé. «Dès que je suis arrivé au club, j'ai pu voir la complicité entre Ney et Kylian. On peut encore le voir. Ils rigolent, ils se chambrent. Dans le match, tout le monde veut marquer ou donner une passe décisive, ce sont des choses qui arrivent. Parfois les choses sont surdimensionnées, hors contexte», a-t-il déclaré.

Interrogé sur le sujet, le coach argentin Mauricio Pochettino a lui aussi tenu à minimiser l'incident : «Ce sont des garçons fantastiques. Dans le foot, ce genre de choses arrivent entre des compétiteurs. Ici, l'objectif permanent est de gagner. Cela a fait beaucoup de bruit à l'extérieur du groupe mais en interne, ce n'était rien. Les deux se sont parlé, j'ai discuté aussi avec eux et vous avez vu qu'à l'entraînement, ça rigolait entre eux.»