Alain Geiger : "C'est inadmissible de faire cela"

ATS

25.9.2021 - 23:28

Le premier derby lémanique de la saison a accouché d'un nul (1-1) qui satisfait plus le LS que le SFC. Et sans le penalty de la 43e, Lausanne aurait eu de la peine à ramener un point.

Servette – Lausanne 1-1

Servette – Lausanne 1-1

Credit Suisse Super League, 8ème journée, Saison 21/22

25.09.2021

«C'est inadmissible de faire un penalty à la 43e, lance le coach genevois Alain Geiger à l'interview. Surtout que le ballon est loin au deuxième poteau. Faut arrêter de donner des buts cadeaux. Pour moi c'est un peu le tournant du match. On avait fait le plus dur dans un derby en ouvrant la marque et on ne doit pas faire ce genre de choses. On sait qu'on doit progresser dans les moments-clés.»

Mais en désignant les erreurs de son équipe, l'entraîneur ne s'est pas emporté. Non, Alain Geiger est resté très calme et posé dans son analyse. Car même s'il n'a pas goûté à la faute de Cespedes en fin de première mi-temps, le Valaisan a en grande partie aimé ce qu'il a vu de ses joueurs: «On a super bien élaboré nos actions, on a trouvé de la largeur avec une belle circulation de balle. On a manqué notre jeu au centre et dans les 40 derniers mètres. Je pense qu'on était un peu crispé dans la phase terminale et qu'il n'y avait pas assez d'inspiration.»



Le derby à peine classé dans les livres d'histoire, Alain Geiger se projette déjà au week-end prochain pour la réception du champion YB: «Ce sera une partie d'un autre niveau. On va monter de trois crans, là. On parle d'une équipe qui joue la Champions League. On va voir si on peut faire l'exploit.»

Dans l'attente de cette première victoire

Dans le camp lausannois, le point n'a pas été accueilli avec un enthousiasme délirant. «C'eût été différent si on avait deux victoires au compteur», note l'entraîneur Ilja Borenovic. Mais le coach se montrait tout de même content de ce point et de la prestation défensive de ses troupes: «Ca fait du bien. Tout le monde court derrière cette première victoire. Mais défensivement, on livre un bon match. J'ai bien aimé Grippo. Il a fait preuve d'un certain leadership avec les jeunes. C'est important. On a par contre eu trop de déchets, même de la part de ceux qui sont les plus sûrs techniquement. Du coup, on a moins eu le ballon et des temps de possession trop courts.»

Pour le portier vaudois Mory Diaw, la performance du LS est mitigée: «Est-ce qu'on a réussi notre match? Oui et non. Ce qui est sûr c'est qu'on a montré un autre visage que face à YB. Il faudra avoir la même envie à Lugano. Honnêtement, je n'ai pas eu tant d'arrêts à faire que ça. Il y a une parade en deuxième période sur la frappe de Rodelin et c'est tout. Maintenant on doit mieux utiliser la balle. Peut-être qu'on est moins serein, mais on bosse bien à l'entraînement et cette victoire va bien finir par arriver.»

ATS