Angleterre: la mission d'Harry Kane

ATS

4.10.2017 - 17:12

Genève

Le pays ne parle plus que de lui et l'a chargé d'une mission: Harry Kane, désigné capitaine à 24 ans, doit qualifier l'Angleterre pour la Coupe du monde 2018 grâce à une victoire sur la Slovénie jeudi soir (20h45) à Wembley.

Les "Trois Lions" sont tout proches du but, leaders du groupe (20 points) avec cinq longueurs d'avance sur la Slovaquie et six sur la Slovénie et l'Ecosse. Seule une catastrophe contre les Slovènes et les Lituaniens dimanche pourrait les empêcher de voir la Russie.

Le manager Gareth Southgate compte sur Kane pour faire la différence. Précis du gauche comme du droit, visionnaire de loin, et doté d'un sang-froid impressionnant en duel, l'attaquant de Tottenham est impérial, comme le prouve son incroyable récolte du mois de septembre: treize buts en huit matches, club et sélection réunis.

Très fier

"Gosse, vous voulez toujours jouer pour votre pays et vous rêvez d'être capitaine, surtout d'entrer sur la pelouse à Wembley, a réagi dans la foulée l'heureux élu. Cela me rend très fier, personnellement, ce sera un truc incroyable".

Une puissance de feu qui lui vaut éloges énamourés et comparaisons déraisonnables avec les Messi et Ronaldo. "Il est en forme, hein?", s'est amusé son coéquipier Joe Hart dans la semaine. "Il marque autant de buts que les gens considérés comme des joueurs de classe mondiale. Et ça, depuis plusieurs saisons. Harry est comparé à ces gens-là et il le mérite."

"Harry est tout simplement brillant dans ce qu'il fait et c'est un des meilleurs. Il n'arrête pas de marquer et on ne peut pas en demander plus. Pourvu que ça continue sous le maillot de l'Angleterre", espère le gardien de West Ham.

Pas de meilleur finisseur

"Kane a été fantastique, c'est l'un des meilleurs attaquants du monde", abondait le manager de Tottenham Mauricio Pochettino après son doublé contre Dortmund (3-1), seulement quelques jours après un "Je suis amoureux" explicite sur l'estime que l'Argentin a pour son attaquant.

"C'est bien d'entendre parler d'Harry Kane dans la même conversation que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, mais c'est un joueur différent. Harry est un pur no 9, alors qu'ils (Messi et Ronaldo) sont des milieux offensifs", a modéré un peu Southgate, avant de craquer: "Je ne vois pas de meilleur finisseur en ce moment. Il a faim et veut devenir le meilleur joueur du monde."

Retour à la page d'accueil

ATS