Suisse – Tchéquie

Découvrez les notes des joueurs de la Nati

Léo Martinetti, à Saint-Gall

28.9.2022

L’équipe de Suisse a assuré le principal face à la République tchèque mardi en Ligue des Nations. Les hommes de Murat Yakin se sont imposés 2-1, validant ainsi leur maintien dans la plus haute ligue de la compétition. Découvrez les notes des joueurs de la Nati ci-dessous.

L’équipe de Suisse a maintenu sa place en division A de la Ligue des nations.
L’équipe de Suisse a maintenu sa place en division A de la Ligue des nations.
Keystone

Léo Martinetti, à Saint-Gall

28.9.2022

  9

Gardien

Yann Sommer

Après une prestation de choix contre l’Espagne, le portier helvétique s’est une nouvelle fois illustré face aux Tchèques. Nous retiendrons principalement le penalty de Souček arrêté à la 61e. Une parade qui a permis à la Suisse de conserver son avantage. Auteur de plusieurs arrêts en première mi-temps (2e et 22e), Yann Sommer a également été chanceux. En effet, les Suisses ont été sauvés deux fois par leurs montants (8e et 88e). Le gardien de la Nati a tout de même dû s’avouer vaincu sur le 2 à 1 de  Patrik Schick.

  7

Défenseur central

Fabian Schär

Fabian Schär avait la lourde tâche de remplacer Manuel Akanji aux côtés de Nico Elvedi. Une mission qui a été plus ou moins réussie. Remportant plusieurs de ses duels, le joueur de Newcastle a été pris de vitesse sur la réduction du score tchèque (45e). Parfois emprunté à la relance, il a cependant parfaitement servi Xherdan Shaqiri sur l’action du 1 à 0 (29e). Si une place de titulaire au Mondial ne semble pas d’actualité, Fabian Schär reste toutefois une option très sérieuse au poste de défenseur central.

  5

Défenseur central

Nico Elvedi

La place de Nico Elvedi aux côtés de Manuel Akanji à la Coupe du monde semble être acquise. Toutefois, le défenseur du Borussia Mönchengladbach devra montrer un bien meilleur visage que contre la République tchèque. Souvent en retard et pris à défaut, le joueur de 25 ans est en tord sur l’action qui mène au penalty (60e). Il sera même averti pour cette faute sur Patrick Schick. Un match à oublier pour le Zurichois.

  6

Latéral droit

Silvan Widmer

Parfois gêné par le pressing tchèque, le latéral droit a réussi à tirer son épingle du jeu. Un peu à la peine en début de partie, le joueur de Mayence a fait plusieurs bonnes interventions défensives, notamment en fin de match. Si le but tchèque trouve son origine de son côté, il est moins à blâmer que lors du but de l’Espagne il y a quelques jours. Peu en vue offensivement, son centre à la 83e aurait mérité de trouver preneur.

  7

Latéral gauche

Ricardo Rodriguez

Pour sa 100e sélection en équipe de Suisse, le Zurichois est resté fidèle à lui-même. Bon techniquement et inspiré offensivement, il s’est bien entendu avec Ruben Vargas et Breel Embolo. Remis de sa grippe, il a repoussé les attaques tchèques, même si parfois, il a été pris de vitesse (22e). Une bonne prestation de la part du centenaire qui aurait pu fêter ce cap avec une passe décisive.

  7

Milieu axial

Granit Xhaka

Le capitaine de la Nati a fêté ses 30 ans en toute sobriété. Le milieu a fait un bon match sans être spectaculaire. Précieux dans l’entre-jeu, il a souvent été trouvé par ses coéquipiers et a perdu très peu de ballons. Si le Gunners n’a pas pris beaucoup de risques, citons tout de même ses deux magnifiques transversales en début de match ainsi que cette tête pour Yann Sommer à la réception d’un centre tchèque en fin de partie.

  8

Milieu axial

Remo Freuler

Solide, notamment en début de match, Remo Freuler a une nouvelle fois montré que Murat Yakin pouvait compter sur lui défensivement. Associé à Granit Xhaka, le milieu de Nottingham Forest s’est aussi illustré offensivement en reprenant de la tête le très bon centre de Xherdan Shaqiri (29e). Moins en vue après son but, l’ancien joueur de l’Atalanta a tout de même réussi à poser le pied sur le ballon lors des temps forts tchèques en début de seconde période. Il est remplacé par Ardon Jashari (première sélection) à la 93e.

Portrait von Djibril Sow, der Schweizer Fussballnationalmannschaft, aufgenommen am 22. Maerz 2021 in Abtwil (SG). (KEYSTONE/Gaetan Bally)
  6

Milieu axial

Djibril Sow

Confirmé au sein du trio axial, le joueur de l’Eintracht Francfort a montré de belles choses offensivement. Sans un crochet de trop, il aurait même pu inscrire son premier but avec l’équipe de Suisse (21e). Malheureusement, il a été plusieurs fois imprécis au moment de faire la dernière passe. Remplacé à la 79e par Denis Zakaria (averti à la 93e), il peut prétendre à une place de titulaire lors du Mondial au Qatar.

  7

Ailier droit

Xherdan Shaqiri

Peu présent lors des vingt premières minutes de jeu, le Bâlois s’est ensuite très bien rattrapé. Après un premier centre dangereux pour Ruben Vargas à la 28e, il trouve finalement Remo Freuler une minute plus tard pour l’ouverture du score (29e). Le joueur du Chicago Fire s’est une nouvelle fois distingué par sa qualité technique et sa vision de jeu. Remplacé par Renato Steffen à la 65e, «Shaq» sera à surveiller de très près lors de la Coupe du monde, pour autant qu’il réussisse à se maintenir en forme.

  7

Ailier gauche

Ruben Vargas

Le Lucernois de 22 ans se devait de confirmer après sa bonne prestation face à l’Espagne et c’est chose faite. À l’aise sur son côté gauche et remuant, le numéro 17 de la Nati a joué sans complexe. Rapide en contre, il trouve le filet extérieur à la 24e et marque même un but, finalement refusé pour hors-jeu, à la 74e. Remplacé à la 79e par Amdouni (première sélection), Ruben Vargas a simplement manqué de réussite et d’efficacité.

  9

Attaquant

Breel Embolo

L’attaquant suisse s’est fait l’auteur d’un match complet. Durant 65 minutes, il a fait preuve de puissance et a été percutant. Redescendant bas sur le terrain pour venir chercher des ballons et réussissant à se projeter vers l’avant, le joueur de l’AS Monaco a su mettre la défense tchèque sous pression. Il a notamment été à l’origine de plusieurs occasions de but. C’est finalement en exploitant une boulette de Lukas Kalvach qu’il inscrit le 2 à 0 (30e). Avec une prestation de ce niveau, nous devrions sans doute voir Breel Embolo à la tête de l’attaque helvétique au Qatar.

Joueurs ayant joué au moins 25 minutes

  6

Ailier droit

Renato Steffen

Entré à la place de Xherdan Shaqiri à la 65e, l’ailier droit du FC Lugano a retrouvé son poste après avoir joué un cran plus bas face à l’Espagne. Si à ce moment, la mission principale des Suisses était de conserver leur avantage, Renato Steffen s’est tout de même montré très remuant offensivement. Son grand pont en fin de match méritait certainement une meilleur suite qu’une glissade dans la surface de réparation. Une action à l’image de son entrée : de très bonnes intentions, mais de la peine à la finition.

  6

Attaquant

Haris Seferovic

Relégué dans la hiérarchie des attaquants suisses, surtout après la prestation de Breel Embolo, Haris Seferovic a fait une entrée correcte. Sa passe pour Ruben Vargas est magnifique, malgré le but annulé pour hors-jeu ensuite. Le joueur du Galatasaray a aussi été trouvé par ses coéquipiers lorsqu’il est descendu chercher le ballon (79e et 84e).


A noter que Denis Zakaria (79e), Zeki Amdouni (79e) et Ardon Jashari (93e), entrés en cours de match, n'ont pas été évalués.


Le barème des notes : 

  • 10 : match parfait
  • 9 : match exceptionnel
  • 8 : très bon match
  • 7 : bon match
  • 6 : match satisfaisant
  • 5 : match moyen
  • 4 : match insuffisant
  • 3 : match mauvais
  • 2 : très mauvais match
  • 1 : match exécrable
  • 0 : match ponctué d'un comportement inadmissible
  • / : non noté