Espagne - Suisse

Découvrez les notes des joueurs de la Nati

Nicolas Larchevêque

24.9.2022

L’équipe de Suisse a signé l’exploit samedi à Saragosse en battant (1-2) l’Espagne dans le cadre de la Ligue des nations. Disciplinés et solidaires, Manuel Akanji et ses coéquipiers ont livré un match plein. Découvrez les notes des joueurs de la Nati ci-dessous.

L’équipe de Suisse a signé une victoire historique en Espagne samedi.
L’équipe de Suisse a signé une victoire historique en Espagne samedi.
Keystone

Nicolas Larchevêque

24.9.2022

  8

Gardien

Yann Sommer

Pour sa 75e sélection, Yann Sommer aurait difficilement pu rêver mieux. Peu inquiété avant l’heure du thé, le portier de 33 ans a «tenu la baraque» au moment opportun. Même s’il a dû s’avouer vaincu devant Jordi Alba (55e), il a ainsi réussi plusieurs parades en deuxième période, sauvant notamment sa formation dans le temps additionnel (92e). Intraitable, comme toujours.

  9

Défenseur central

Manuel Akanji

Plus besoin de le présenter. Patron indiscutable de l’arrière-garde suisse, Manuel Akanji a été impeccable samedi dans ses choix défensifs. Le défenseur de Manchester City a aussi contribué au jeu offensif de sa sélection. Il a ainsi inscrit son premier but (21e) sous le maillot rouge à croix blanche, avant de dévier le ballon sur la seconde réussite (58e). Du grand Akanji. Seul point négatif : averti à la 43e minute pour réclamation, il sera suspendu lors de la réception de la Tchéquie mardi.

  7

Défenseur central

Nico Elvedi

A deux mois de l’entrée en lice de la Nati à la Coupe du monde (24 novembre contre le Cameroun), Murat Yakin a une certitude : il tient sa défense centrale. Indissociable d’Akanji, Nico Elvedi a mené la vie dure aux attaquants espagnols, même s’il s’est fait «enrhumer» par Marco Asensio sur l’égalisation hispanique (55e). Solide, malgré tout.

  6

Latéral droit

Silvan Widmer

Alors qu’il avait gagné sa place de titulaire aux dépens de Kevin Mbabu, Silvan Widmer n’a pas été gage de sécurité à 100 %. Auteur de quelques pertes de balle, le latéral de Mayence s’est, entre autres, fait «aspirer» sur le but espagnol, laissant le champ libre à Jordi Alba (55e). Malgré une copie acceptable pour un match face à l’Espagne, Widmer a fait figure de «maillon faible» dans les rangs de la Nati samedi. Sévère ?

  6

Latéral gauche

Ricardo Rodriguez

Discipliné et appliqué - à l’image de l’ensemble de l’équipe -, Ricardo Rodriguez a livré la marchandise à Saragosse. Sobre dans ses interventions, le Zurichois de 30 ans a également appuyé, comme à son habitude, les offensives helvétiques. Grippé ces derniers jours, il a été remplacé à la mi-temps par Renato Steffen.

  8

Milieu axial

Granit Xhaka

Le boss est bel et bien de retour. A la peine en début d’année (son statut au sein de la Nati avait notamment été remis en question), Granit Xhaka revit cette saison. Resplendissant avec Arsenal, le capitaine de 29 ans a confirmé ses récentes prestations. Réactif, il a pleinement soutenu la défense, mettant fin à plusieurs reprises aux actions des locaux. Très convaincant.

  7

Milieu axial

Remo Freuler

Remo Freuler, comme l’ensemble de ses équipiers, a suivi le plan à la lettre. Concentré, le milieu de Nottingham Forest a scrupuleusement effectué son travail défensif, laissant peu d’espace aux Espagnols. Après Xhaka, il est presque certain que Freuler figurera dans le onze de base à la Coupe du monde.

Portrait von Djibril Sow, der Schweizer Fussballnationalmannschaft, aufgenommen am 22. Maerz 2021 in Abtwil (SG). (KEYSTONE/Gaetan Bally)
  7

Milieu axial

Djibril Sow

Préféré à Denis Zakaria, en manque de temps jeu à Chelsea, Djibril Sow a confirmé qu’il sera une option sérieuse pour Murat Yakin lors du Mondial au Qatar. Membre du trio axial le plus avancé, le joueur de l’Eintracht Francfort a été d’une grande aide lors des phases sans ballon. Le tout en effectuant son repli défensif. Remplacé par Zakaria à la 68e.

  7

Ailier droit

Xherdan Shaqiri

Il y avait certains doutes sur son niveau de jeu, il a en dissipé quelques-uns. Xherdan Shaqiri, qui évolue désormais au Chicago Fire en MLS, a démontré qu’il pouvait toujours être ce joueur capable de faire la différence. Jouant sans «chichi», le lutin bâlois s’est distingué par sa technique et sa qualité de passe. Remplacé par Dan Ndoye à la 68e.

  8

Ailier gauche

Ruben Vargas

La surprise du chef a régalé. Titularisé à la place d’Haris Seferovic, Ruben Vargas a, en effet, fait honneur à la confiance accordée par son sélectionneur. Remuant sur son couloir gauche, le Lucernois de 22 ans a également prouvé qu’il pouvait être une arme redoutable sur les coups de pied arrêtés. La preuve ? Les deux buts suisses (21e et 58e) sont tombés sur deux des corners qu’il a bottés. Remplacé à la 79e par Michel Aebischer.

  8

Attaquant

Breel Embolo

Placé à la pointe de l’attaque helvétique, Breel Embolo a une fois plus pesé sur l’arrière-garde adverse. Ne ménageant pas ses efforts, le buteur de l’AS Monaco s’est montré très utile tant dans la conservation du ballon que lorsqu’il fallait mettre «La Roja» sous pression. Il a ponctué sa prestation en étant le dernier Suisse à toucher la balle sur la réussite victorieuse (58e, contre son camp d’Eric Garcia). Remplacé à la 87e par Haris Seferovic.

Joueur ayant joué au moins 45 minutes

  7

Latéral gauche

Renato Steffen

Entré à la pause au poste d’arrière gauche, Renato Steffen s’affirme de plus en plus comme la doublure de Ricardo Rodriguez. Dans ce rôle qui n’est pourtant pas le sien en club, l’ailier droit du FC Lugano semble à son aise. Malgré une petite frayeur qui aurait pu se transformer en autogoal gag (80e), il a rempli sa part du contrat.


A noter que Dan Ndoye (68e), Denis Zakaria (68e), Michel Aebischer (79e) et Haris Seferovic (87e), entrés en cours de match, n'ont pas été évalués.


Le barème des notes : 

  • 10 : match parfait
  • 9 : match exceptionnel
  • 8 : très bon match
  • 7 : bon match
  • 6 : match satisfaisant
  • 5 : match moyen
  • 4 : match insuffisant
  • 3 : match mauvais
  • 2 : très mauvais match
  • 1 : match exécrable
  • 0 : match ponctué d'un comportement inadmissible
  • / : non noté