Mondial 2022

Mondial 2022 : le Brésil fait face à un insoluble casse-tête

ATS

2.9.2021 - 06:20

ATS

2.9.2021 - 06:20

Le casse-tête du sélectionneur du Brésil pour les qualifications de la zone AmSud continue.

Malcom a été sommé par son club de rentrer en Russie.
Keystone

Après avoir dû se passer de neuf joueurs retenus par leur club en Angleterre, Tite a vu deux nouveaux sélectionnés être sommés de rentrer en Russie par leur employeur, le Zenit St-Pétersbourg.

Le milieu de terrain Claudinho, issu de la liste initiale de Tite, et l'attaquant Malcom, parmi les neuf joueurs appelés en renfort pour pallier l'absence des 9 Brésiliens évoluant en Premier League, sont retournés en Russie sous la pression du Zenit, a annoncé mercredi la Confédération brésilienne (CBF).

Plainte auprès de la FIFA

«Les joueurs ont reçu des appels incessants de la part de leur club, le Zenit St-Pétersbourg, les obligeant à rentrer en Russie mercredi», a indiqué la CBF dans un communiqué, sans mentionner les raisons invoquées par la formation russe qui fera ses débuts en Ligue des champions le 14 septembre contre Chelsea.

La CBF a fait savoir aux joueurs qu'ils ne pouvaient subir «aucune des sanctions dont l'équipe les a menacés». Cependant, «tous deux ont décidé» de rentrer en Russie, ajoute la CBF sans préciser quand ils rejoindraient leur club.

La CBF a déclaré avoir formulé une plainte auprès de la FIFA afin que «toutes les sanctions applicables soient imposées au Zenit», conformément aux règlements de l'instance du football mondial, organisatrice de ces qualifications à la Coupe du monde 2022.

Avec 22 sélectionnés

Les absences des deux champions olympiques de Tokyo s'ajoutent à celles de Thiago Silva (Chelsea), Ederson et Gabriel Jesus (Manchester City), Alisson, Fabinho et Firmino (Liverpool), Fred (Manchester United), Richarlison (Everton) et Raphinha (Leeds).

Le milieu du Sporting Matheus Nunes n'a lui pas rejoint le camp d'entraînement parce qu'il n'a pas un calendrier de vaccination complet, ce qui l'oblige à être isolé à son retour selon la CBF. La «Seleçao» prépare donc les trois rendez-vous de septembre, face au Chili, à l'Argentine et au Pérou, avec 22 joueurs, dont Neymar, libéré par le PSG avec Marquinhos, contre 25 initialement prévus.

ATS