Fayulu : "Comme si on me tirait une balle, j'étais choqué"

ATS

22.8.2021 - 18:51

ATS

22.8.2021 - 18:51

Les débordements racistes du public saint-gallois samedi soir à l'encontre du gardien du FC Sion Timothy Fayulu ne resteront pas impunis. La Swiss Football League (SFL) a ouvert une procédure. Le portier sédunois entend s'engager sur le terrain de la justice civile pour obtenir réparation.

Fin de match électrique entre Saint-Gall et Sion

Fin de match électrique entre Saint-Gall et Sion

21.08.2021

Ces incidents sont survenus dans une fin de match qui a vu le FC Sion arracher le point du nul (1-1) dans le temps additionnel. Sur le site du FC Sion, Timothy Fayulu explique avoir été traité de singe.

«Je ne sais pas si je peux dire que c'est le football. Premièrement, ils me lançaient de la bière et des briquets, mais ce n'est rien. Après, au moment de récupérer mon linge, j'entends 'Scheiss Fayulu, Monkey Fayulu'. En gros, ils me traitaient de singe», a alors confié le portier de 22 ans.



Forcément touché, ce dernier attendait plus de soutien de la part des joueurs saint-gallois. «Franchement, sur le moment c'est très dur. Je ne me suis jamais fait tirer dessus, mais c'est comme si on me tirait une balle. J'étais choqué. De base, je voulais juste aller parler avec mon capitaine tranquillement. En voyant le joueur de Saint-Gall (ndlr : Nicolas Lüchinger) venir, je me suis dit qu'il leur donnait raison. Dans ma tête, c'est parti comme ça», a-t-il déclaré.

«Je suis ensuite allé vers Zigi (réd: le gardien du FC St-Gall) pour lui dire que je ne rentrerais pas aux vestiaires et qu'il ne fallait pas laisser passer ça. Je lui ai dit : tu es mon frère, on a la même couleur de peau, va parler aux supporters.» Lawrence Zigi lui a, toujours selon Timothy Fayulu, répondu de rentrer aux vestiaires.

Vice-président du FC Sion, Gelson Fernandes estime, pour sa part, que «ce qu'on a vécu est un fait très grave qu'on ne peut tolérer et qu'on ne peut pas laisser passer.» L'ancien international en appelle aux instances. «Elles sont responsables de l'organisation des matches et des sanctions qui doivent être prises, explique-t-il. Timothy Fayulu va porter plainte contre X. Il faut que justice soit faite.»



De son côté, la SFL rappelle qu'elle combat toutes les formes de racisme et de discrimination depuis des années. Elle a demandé à sa commission de discipline de faire la lumière sur ces incidents. Elle précise qu'elle ne communiquera pas sur cette affaire avant le verdict de la commission.

Quant au FC Saint-Gall, il affirme condamner tout acte d'agression et de violence verbale à l'encontre des joueurs et de l'arbitre. Il oeuvrera de concert avec la commission de discipline de la SFL. Si les faits sont confirmés, le FC St-Gall agira comme il se doit. Par ailleurs, le FC St-Gall présente ses excuses à Timothy Fayulu et à ses coéquipiers du FC Sion.

ATS