Le maintien acquis, Sion peut viser la 14e étoile

ATS

5.8.2020 - 16:27

Pour le FC Sion, cette Coupe de Suisse au rabais est remplie d'inconnues, mais l'écueil de Rapperswil jeudi (18h00) semble surmontable.

Après le maintien acquis au Stade de Genève, CC conservera-t-il Paolo Tramezzani?
Keystone

Face aux Saint-Gallois, pensionnaires de Promotion League et qui n'ont donc plus disputé de match officiel depuis le mois de novembre, Sion semble être en mesure de décrocher son ticket pour les demi-finales. Si qualification il y a, l'enchaînement sera immédiat avec un déplacement dimanche sur la pelouse du vainqueur du duel entre Lucerne et Young Boys qui se jouera en même temps. L'éventuelle finale, elle, attendra le 30 août.

Mais y a-t-il un intérêt à aller se dépouiller pour remporter cette Coupe? Celle-ci a perdu beaucoup de sa saveur depuis que l'Association suisse de football (ASF) a annoncé qu'elle ne sera pas qualificative pour une Coupe d'Europe. Sans parler du contexte particulier dans lequel elle se disputera, après une fin de championnat aux allures d'un marathon de 45 jours.

Une Coupe à gagner?

Reste que pour les Valaisans, l'issue heureuse de lundi soir, avec un maintien acquis suite au succès 2-1 sur le terrain de Servette rebat certaines cartes. Alors que ce quart de finale devait être négligé en l'attente d'un barrage plus que probable, voilà que la saison sédunoise peut prendre une autre tournure.

Et la Coupe, en Valais, ça ne se sacrifie pas vraiment, d'autant que plus que le président Christian Constantin a déjà laissé entendre son envie de la gagner.

Mais entre le discours et la réalité, il peut y avoir un certain écart. Car il y a quelques points à éclaircir. Si Paolo Tramezzani va poursuivre sa mission en tout cas cette semaine, sur quelle équipe va-t-il pouvoir compter? Prenons l'exemple du héros du Stade de Genève, Pajtim Kasami. Lundi, le Zurichois rappelait que son «contrat avec le FC Sion se termine le 15 août» et qu'il est déjà acquis dans son esprit qu'il rebondira ailleurs. Sera-t-il prêt à se mouiller encore un peu pour le club valaisan?

Même si, physiquement, les organismes ont beaucoup donné ces derniers temps. Et il reste fort probable que Tramezzani profite de cette rencontre face à un «petit» pour donner du temps de jeu à ceux qui en ont moins eu sur la fin de saison. Aussi pour reposer ceux qui ont largement contribué au redressement sédunois (Bamert, Lenjani, Kasami, notamment).

Quoiqu'il en soit, Sion n'est pas vraiment en position de laisser couler un match face à une équipe de troisième division. Les Valaisans ont déjà suffisamment joué avec leur honneur durant cette pénible saison.

Retour à la page d'accueilRetour au sport