Alain Geiger: "Nous avons été pris à la gorge"

ATS

17.10.2020 - 22:15

«Cela nous a fait du bien de nous retrouver à dix contre onze !» L'infériorité numérique provoquée par l'expulsion de Boubacar Fofana à la 39e minute fut, pour Alain Geiger, providentielle...

Servette – YB 0-0

Servette – YB 0-0

Raiffeisen Super League, 4ème journée, Saison 20/21

17.10.2020

«Le début de rencontre des Young Boys fut vraiment impressionnant, souligne Alain Geiger. Nous avons été pris à la gorge. Nous avons laissé passer la tempête. Ensuite à dix, nous avons témoigné d'un état d'esprit irréprochable.» A la pause, l'entraîneur a rappelé à ses joueurs que tenir le nul dans de telles circonstances pouvait être l'un des moments forts de leur saison. Comme un acte fondateur.

«Nous avons regagné ce soir le point que nous avions perdu à Saint-Gall, explique pour sa part Jérémy Frick. Nous y sommes parvenus grâce aussi à notre public. Aurions-nous obtenu un résultat identique dans un match à huis clos ? La question peut se poser.» Le gardien a été le grand homme de cette rencontre avec ses parades décisives avant le repos. «Je suis ravi de sa performance», lâche un Alain Geiger qui est pleinement conscient des progrès que son équipe doit encore accomplir. «Nous devons intégrer les nouveaux joueurs. Nous sommes devant un grand chantier», souligne-t-il.

Samedi, les trois recrues, Boubacar Fofana, Théo Valls et Arial Mendy ont pris la pleine mesure du niveau de la Super League. «Ils ont compris que le championnat de Suisse est un championnat de qualité, poursuit Alain Geiger. Que le début de rencontre des Young Boys était vraiment celui d'une équipe européenne.»

Dimanche prochain, le derby du Rhône dira si le début de saison des Genevois sera réussi ou non. «On a joué les trois premières équipes du pays. On a pris 4 points contre elles sans être ridicule, précise Jérémy Frick. On n'a pas été capable de battre une seule fois le FC Sion la saison dernière en quatre rencontres. J'ai encore dans ma tête le souvenir des deux matches nuls de Tourbillon. On avait les moyens d'en remporter au moins un.» Une bonne idée pour les Genevois serait de transformer l'essai le 25 octobre.

Retour à la page d'accueilRetour au sport