Henchoz

Henchoz:"nous passerions pour des couillons en le disant"

ATS

26.7.2020

Pas de mauvaise foi du côté de Neuchâtel Xamax. Même si elle n'est pas mathématique, la relégation est entendue pour tout le monde après la défaite 4-1 à Servette dimanche.

Xamax aux portes de la relégation:

Xamax aux portes de la relégation: "on mérite de descendre !"

Raphaël Nuzzolo et Laurent Walthert font part de leur déception après la défaite 4-1 à Genève, qui condamne quasiment les Xamaxiens.

26.07.2020

«Il faut effectivement accepter que nous allons finir derniers, constate Stéphane Henchoz. Nous ne sommes pas des rêveurs, nous n'allons pas mettre des claques à Saint-Gall et à Lugano pendant que Sion prend trois casquettes. Nous passerions pour des couillons en le disant.» Les dés sont jetés, mardi (si Sion ne perd pas à Zurich) ou sinon vendredi, Xamax sera officiellement relégué.

Les causes sont multiples. Elles ne tiennent pas qu'au lourd revers subi au Stade de Genève. Même si celui-ci a quelque chose de révélateur, notamment dans l'attitude. «Ce qui me chagrine, c'est que je n'ai pas vu des guerriers qui se sont battus jusqu'à la 95e minute, qui se sont battus avec armes à la main, a soufflé Laurent Walthert. Quand on est gardien, on n'aime jamais perdre. Mais là, je n'ai pas eu l'impression que l'on était sur même bateau.» Le miracle de 2019 n'a pas été réédité.

Une équipe à reconstruire

Il faut dire qu'entre-temps, Stéphane Henchoz a été victime de la politique du club, qui avait donné le poste à Joël Magnin avant même la fin de la saison passée. Parti à Sion, où il a été remercié, puis revenu pour les huit derniers matchs de la saison, le Fribourgeois n'a pas pu agir sur l'équipe comme il le souhaitait et inverser la tendance. «C'est un peu dommage de ne pas avoir eu plus de temps pour travailler, regrette l'entraîneur. Si j'étais venu pour deux mois, avec à chaque fois un match par semaine, cela aurait été préférable. Mais je le savais au moment de prendre ma décision.»

Le président Binggeli en larmes

Le président Binggeli en larmes

Scène poignante sur le banc neuchâtelois lors de la défaite de Xamax contre Servette (4-1). Le président Binggeli n'a pu retenir ses larmes. Xamax ne se maintiendra pas en Super League même si un infime espoir demeure sur le plan mathématique...

26.07.2020

Et en finissant en queue de classement, Neuchâtel Xamax n'est peut-être finalement qu'à sa place. «Il faut relever qu'en fin de saison passée, on avait une autre équipe, note le Fribourgeois. Beaucoup de joueurs sont partis, entre Serey Dié, Ademi, Pululu, Tréand, Pickel, Veloso ou Di Nardo. Je ne dis pas que ceux qui les ont remplacés sont mauvais, mais l'équipe était quand même différente.» Xamax, à travers son nouveau propriétaire Jean-François Collet, devra en tirer les conséquences pour remonter le plus vite possible. Stéphane Henchoz, sous contrat jusqu'en 2021, sera normalement là. Non sans lancer un avertissement: «Il va falloir reconstruire l'équipe».

Servette – Xamax 4-1

Servette – Xamax 4-1

Raiffeisen Super League, 34ème journée, Saison 19/20

26.07.2020

Retour à la page d'accueilRetour au sport