La guerre est déclarée entre Constantin et le "Gradin Nord"

Chris Geiger

23.9.2020 - 09:51

Revue à la hausse, la politique de prix adoptée par Christian Constantin pour la saison 2020/2021 ne plaît guère aux supporters du FC Sion. Ces derniers l'ont fait savoir et ont appelé au boycott.

Christian Constantin: "Ils ne veulent pas stocker leurs données. C'est ça, la véritable raison."
Keystone

Les nuages s'amoncellent au-dessus de Tourbillon et ce n'est pas (encore) en raison des résultats. Selon le "Blick", Christian Constantin doit faire face à la colère de ses propres supporters. Ces derniers reprochent au président valaisan d'avoir drastiquement augmenté le prix des abonnements dans le "Gradin Nord".

Pour cette saison 2020/2021, le forfait annuel pour la tribune en question est, en effet, passé de 200 à 390 francs. Le boss du FC Sion a justifié sa politique de prix.

"C'est 23 francs par partie, contre 11 francs auparavant. Et environ 5 francs peuvent être déduits pour le fait que chacun reçoit un masque, du désinfectant et une place garantie dans une cantine. Pour les étudiants et les retraités, le prix est également inférieur de 100 francs. Un grand nombre de ces fans sont d'ailleurs des étudiants. Celui qui pense qu'une place pour un match ne vaut pas une vingtaine de francs n'est pas un vrai supporter du club", a expliqué CC de manière vigoureuse.

Des reproches que les fans valaisans n'ont guère apprécié. Ils l'ont fait savoir à travers un communiqué, avant de renouveler leur amour inconditionnel pour le club désormais entraîné par Fabio Grosso.

"La direction veut plumer ses fans les plus fidèles"

"La direction veut plumer ses fans les plus fidèles, ces mêmes supporters qui ont déjà manqué certains matchs la saison dernière à cause de la pandémie. Dans ces circonstances, et avec ces nouveaux taux d'interdiction, nous recommandons à nos membres et sympathisants de ne pas annuler leurs abonnements et de ne pas retourner au stade temporairement", ont écrit les membres du "Gradin Nord". En d'autres termes, ces derniers appellent au boycott.

Une prise de position qui a, semble-t-il, fait doucement sourire Christian Constantin. "Ils veulent soudainement boycotter quelque chose qu'ils n'ont de toute façon jamais faite, à savoir acheter un abonnement. Comme ils ne veulent pas donner leurs coordonnées, ils ont toujours acheté des billets à l'unité. Ils ne veulent tout simplement pas stocker leurs données. C'est ça, la véritable raison."

Pour rappel, le FC Sion pourra accueillir, jusqu'à nouvel avis, au maximum 6000 personnes à Tourbillon en raison de la pandémie de coronavirus. S'il avait vendu 5800 abonnements la saison dernière, le club valaisan n'en a actuellement vendu que 2800 pour l'exercice en cours.

Retour à la page d'accueilRetour au sport