Sèchement battu par GC, Lausanne commence à douter

ATS

26.6.2020

Lausanne n’avance pas depuis le restart de la Challenge League. Après ses deux nuls contre Wil et Vaduz, le leader s’est pris les pieds dans le tapis devant les Grasshoppers.

Battus 3-1 au Letzigrund malgré le 18e but en championnat d’Aldin Turkes, les Vaudois vont devoir commencer doucement à regarder dans leur rétroviseur. Même si leur avance sur les Grasshoppers - 10 points - demeure confortable alors qu’il reste dix matches à jouer, Giorgio Contini sait que tout est possible en football. Même l’impensable.

Cette défaite, la première concédée cette saison devant les Zurichois, est sans appel. Lausanne ne méritait pas un meilleur sort face à une équipe emmenée par un Nassim Ben Khalifa très inspiré. Le Champion du monde M17 a sorti le grand jeu face à ses anciennes couleurs. C’est lui qui a signé le but du 2-1 pour redonner l’avantage aux siens à la 59e huit minutes après l’égalisation de Turkes.

A commencer par un Thomas Castella, déjà coupable mardi contre Kriens, qui ne dégage plus une très grande impression de sûreté dans sa cage, jusqu’à un Andi Zekiri dont l’introduction à l’heure de jeu ne fut pas une franche réussite, le doute est perceptible dans les rangs lausannois. Il y a quelque chose qui ne colle plus chez le leader. Il recevra mardi le Stade Lausanne-Ouchy dans un derby qui est devenu pour lui celui de la peur.

Retour à la page d'accueilRetour au sport