L'avenir européen d'YB se joue au Danemark

ATS

16.9.2020 - 06:00

Young Boys a-t-il un avenir européen? Et surtout, le champion de Suisse peut-il retrouver la Ligue des champions, deux après sa première participation? Le déplacement à Midtjylland de mercredi (20h30) lors du 3e tour préliminaire est un premier couperet.

Les Young Boys pourront toujours compter sur Jean-Pierre Nsame lors de leur déplacement à Midtjylland mercredi.
Keystone

Car YB, qui a éliminé les Férogiens de Klaksvik (3-1) au 2e tour, a un sacré obstacle à surmonter. Midtjylland, champion du Danemark en titre, est un club particulier, reconnu pour être surtout un cobaye de premier plan dans la gestion sportive à travers les statistiques avancées. Matthew Benham, ex-trader et pionnier en la matière avec Brentford, est devenu actionnaire majoritaire du club basé à Herning en 2014. Le recrutement, notamment, y est guidé par le Big Data.

Depuis, ce club tout jeune (issu d'une fusion et fondé en 1999) est devenu une équipe de premier plan au Danemark, avec trois titres de champion (en 2015, 2018 et 2020). Mais encore aucune participation à la plus grande des compétitions de clubs. Midtjylland y voit là une belle occasion et a même rapatrié la pépite nationale Pione Sisto, qui n'a pas réussi à exploser au Celta Vigo.

La formation danoise a donc des arguments. Plus d'un qui doit inciter YB à prendre au sérieux cet adversaire, d'autant que le Slavia Prague, opposant éventuel déjà désigné pour les barrages, n'est pas plus abordable.

La troupe de Gerardo Seaone n'a plus joué depuis la finale de la Coupe de Suisse (remportée sur le fil 2-1 contre Bâle), et elle n'avait pas tant convaincu. Mais elle pourra compter sur ses recrues (Maceiras, Hefti ou le dernier arrivé Siebatcheu). Et avec un Jean-Pierre Nsame toujours là, il y a tout de même de quoi avoir une certaine confiance.

Retour à la page d'accueilRetour au sport