Clasico Le Barça s'offre le Real Madrid à Las Vegas

ATS

24.7.2022 - 09:07

Le FC Barcelone s'est imposé 1-0 face à son grand rival du Real Madrid dans un «Clasico» amical disputé samedi près de Las Vegas.

Lewandowski (de face) et le Barça ont battu le Real en amical
Lewandowski (de face) et le Barça ont battu le Real en amical
ATS

24.7.2022 - 09:07

Robert Lewandowski a fait à cette occasion ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs avec le Barça.

Mais c'est une autre recrue catalane, Raphinha, qui a inscrit le seul but de la rencontre à la 27e minute d'une frappe en pleine lucarne après une relance complètement ratée d'Eder Militao. Thibaut Courtois, pourtant décisif sur d'autres occasions, notamment face à Franck Kessié (72e) et Ousmane Dembélé (87e), n'a rien pu faire.

Arrivé début juillet en provenance de Leeds United pour environ 70 millions d'euros selon la presse espagnole, Raphinha a marqué son deuxième but en deux rencontres avec le Barça. Le Brésilien avait déjà marqué lors de la victoire 6-0 contre l'Inter Miami mardi.

L'Allegiant Stadium (65'000 places) affichait complet pour cette affiche prestigieuse, qui se disputait sur le sol américain pour la deuxième fois après la victoire catalane (3-2) à Miami le 30 juillet 2017 dans un Hard Rock Stadium rempli par plus de 64'000 spectateurs.

Franche intensité

Malgré le caractère amical de la rencontre, celle-ci a affiché une franche intensité, à la hauteur de la longue rivalité entre ces deux géants du football. Le Real Madrid, qui jouait son premier amical de la saison, a failli ouvrir le score à la 18e, sur un tir de Federico Valverde repoussé par le poteau.

Dans l'ensemble, Barcelone a dominé la première mi-temps, celle disputée par l'attaquant polonais Robert Lewandowski après son transfert du Bayern Munich. Le Polonais a été remplacé à la pause par Pierre-Emerick Aubameyang.

La première mi-temps s'est terminée sur une petite altercation après un vilain tacle de Jordi Alba sur Vinicius. Les joueurs ont dû intervenir pour séparer le nouveau venu à Madrid, Antonio Rüdiger, et Ronald Araujo. A la 59e, le Real Madrid est passé tout près de l'égalisation, Marco Asensio manquant de peu le cadre devant le but.

ATS