Lausanne et Servette : une inversion des courbes ?

vasc, ats

6.12.2020 - 18:47

Tant Lausanne que Servette n'ont pas su enchaîner après leur succès de la semaine lors de la 10e journée de Super League. Les Vaudois ont perdu 4-0 à Zurich, alors que les Genevois se sont inclinés 1-0 à Bâle.

Zurich – Lausanne 4-0

Zurich – Lausanne 4-0

Raiffeisen Super League, 10ème journée, Saison 20/21

06.12.2020

Début octobre, lors du premier duel entre Lausanne et Zurich, le FCZ en avait pris quatre à La Pontaise. Les Vaudois se félicitaient de leur excellent début de championnat, pendant que les Zurichois devaient se résoudre à se séparer de Ludovic Magnin.

Deux mois plus tard, les courbes ne se sont pas totalement inversées, mais on s'en rapproche. Le LS est rentré dans le rang, pendant que Zurich, avec Massimo Rizzo à sa tête, réalise un parcours presque sans faute. Et le score est en tout cas identique.

Servette perdant, mais prometteur?

A Servette, en revanche, l'impression est positive. Bien sûr, perdre à Bâle a eu quelque chose de rageant. Les Grenat ont eu leurs occasions, par Alex Schalk, par Grejohn Kyei. Par Théo Valls, buteur providentiel durant la semaine contre Zurich, aussi. Comme souvent, il leur a manqué autant la capacité à être très dangereux (plutôt que simplement menaçant) que celle d'être efficace.

Le mal a quelque chose de chronique. Bâle n'en souffre en revanche pas vraiment, malgré des prestations trop souvent insipides. Mais leurs individualités sont souvent bienvenues pour sauver certaines situations. Samedi, c'est Pajtim Kasami qui a repris de la tête un corner de Valentin Stocker pour offrir aux Rhénans cette victoire 1-0.

Bâle – Servette 1-0

Bâle – Servette 1-0

Raiffeisen Super League, 10ème journée, Saison 20/21

05.12.2020

Et pourtant, Servette semble creuser des pistes pour aller mieux. Alain Geiger a changé de système depuis deux matchs (un 4-3-3, au lieu d'un 4-2-3-1) et cela correspond sans doute mieux aux qualités de chacun. Notamment de Timothé Cognat, moins enfermé dans la défense adverse et avec plus d'espaces à attaquer face à lui, ou de Valls, qui peut se projeter un peu plus.

Cela est loin d'atteindre la perfection, mais avec un attaquant (à l'instar de Kyei samedi) dédié à faire briller les autres plutôt que lui-même, il existe des perspectives intéressantes. Seul problème: une victoire à Vaduz mercredi prochain aura un caractère impératif.

Seulement trois matchs joués

Seules trois rencontres ont été jouées ce week-end. Le Saint-Gall-Vaduz avait déjà «sauté» en raison de la quarantaine imposée aux Brodeurs. Lugano a ensuite enregistré samedi un cas de coronavirus, et c'est toute l'équipe de Maurizio Jaccobacci qui a été placée en quarantaine préventive jusqu'à lundi. Le déplacement à Sion a forcément été annulé, et c'est encore un match qu'il faudra replacer dans le calendrier, sans doute en début d'année prochaine.

Rappelons-nous que, le mois dernier, la SFL avait demandé aux médecins cantonaux plus de souplesse en la matière, sachant que des protocoles étaient mis en place au sein de tous les clubs professionnels de façon à limiter la propagation du virus.

Dans le même ordre d'idée, les clubs de SFL ont accepté de changer le règlement de compétition fin novembre, considérant que du moment que seize joueurs (dont deux gardiens) étaient disponibles, cela rendait jouable le match. Avant ça, six joueurs isolés ou en quarantaine suffisaient à demander le report. Mais rien ne sera vraiment facile cette saison. Pour personne.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

vasc, ats