Lionel Messi: un triplé le soir où il le fallait

ATS

11.10.2017 - 08:52

Genève

La Coupe du monde 2018 se disputera avec Lionel Messi et l'Argentine, mais sans le Chili et les Etats-Unis. Tel est le verdict d'une soirée folle aux Amériques.

L'Argentine s'est imposée 3-1 en Equateur pour se qualifier directement pour la Russie. Menés au score après seulement 37 secondes de jeu, les Argentins ont forcé la décision grâce à un triplé de Lionel Messi. Le capitaine a sorti le grand jeu le soir où il le fallait pour s'offrir une chance, la dernière sans doute, de gagner la Coupe du monde.

Alors que la qualification s'éloignait et que le désespoir envahissait les 41 millions d'Argentins, Lionel Messi a d'abord remis les deux équipes à égalité. A la 12e minute, à l'issue d'un une-deux avec le Parisien Angel Di Maria, le capitaine argentin a fusillé du gauche le gardien équatorien Maximo Banquera avant de lever un poing rageur. Survolté, Messi a doublé la mise à la 20e minute. Servi en profondeur par Di Maria, encore lui, le Barcelonais a marqué d'un tir puissant du gauche.

Le troisième acte du récital Messi est intervenu à l'heure de jeu. Sur une relance d'Otamendi, le petit Argentin s'est emparé du ballon aux 35 mètres, a accélérà puis décroché un tir à la limite de la surface qui a lobé le gardien équatorien (63e).

A la fin du match, ses coéquipiers l'ont chaleureusement étreint alors que l'entraîneur Jorge Sampaoli l'a gratifié d'une longue accolade au pied de la tribune où il venait de saluer les supporters argentins. "Cela aurait été une folie que l'Argentine ne soit pas au Mondial", a reconnu le principal intéressé bout de la nuit équatorienne.

Avec le Brésil, déjà qualifié depuis des lustres, et l'Argentine, l'Uruguay, victorieux 4-2 de la Bolivie, et la Colombie, qui a obtenu le nul au Pérou (1-1), ont également validé leur billet. Battu 3-0 par le Brésil à Sao Paulo sur une réussite de Paulinho et un doublé de Gabriel Jesus, le Chili, en revanche, reste à quai. Une grosse déception pour les doubles tenants du titre de la Copa America. Cinquième de ces éliminatoires, le Pérou jouera un barrage contre la Nouvelle-Zélande avec l'espoir de se qualifier pour la première fois depuis 1982 pour la phase finale d'une Coupe du monde.

Le but "fantôme" d'un Lausannois

Dans la zone CONCACAF, les Etats-Unis sont éliminés après leur défaite 2-1 à Trinidad et Tobago. C'est la première fois depuis 1986 que les Américains ne disputeront pas une Coupe du monde.

Les malheurs des Etats-Unis font le bonheur du Panama. Les Panaméens se sont imposés 2-1 devant le Costa-Rica, qui était lui déjà qualifié. Mené au score, le Panama a marqué le but de la victoire à la 88e par Roman Torres. Celui de l'égalisation, inscrit par le Lausannois Gabriel Torres, n'aurait jamais dû être accordé dans la mesure où le ballon n'a pas franchi la ligne. Un but "fantôme" en quelque sorte, qui a aidé le Panama à se qualifier pour la première fois de son histoire pour une Coupe du monde.

Enfin, le Honduras, adversaire de la Suisse lors des deux dernières Coupe du monde, conserve une chance d'aller en Russie. Victorieux 3-2 du Mexique, les Honduriens affronteront l'Australie en barrage.

Retour à la page d'accueil

ATS