Euro M21

Lustrinelli : "La tâche qui nous attend ne sera pas aisée"

ATS

8.10.2020

La Suisse entend poursuivre sa série de rêve ce vendredi à Gori dans le tour préliminaire de l'Euro M21. Après avoir enlevé ses six premiers matches, la sélection de Mauro Lustrinelli peut faire en Géorgie un pas de géant vers la qualification pour le tour final.

Mauro Lustrinelli : "Le premier objectif est la qualification. Je ne veux pas regarder plus loin."
Keystone

On rappellera que ce tour final se déroulera en deux phases au printemps prochain en Hongrie et en Slovénie. Seize équipes réparties dans quatre groupes disputeront en mars une première phase avant un «Final 8» agendé en juin. La dernière présence de la Suisse dans une phase finale remonte à la campagne de 2011 qui l'avait menée jusqu'en finale contre l'Espagne au Danemark.

Leader de son groupe avec trois points d'avance sur la France qu'elle a battue 3-1 en novembre dernier à Neuchâtel, la Suisse peut donc nourrir les plus beaux rêves. «Le premier objectif est la qualification, tempère toutefois Mauro Lustrinelli. Je ne veux pas regarder plus loin. Mais je sais parfaitement qu'un succès en Géorgie nous permettra de faire un pas de géant vers cette qualification.»

En Géorgie, le Tessinois sera privé de Jordan Lotomba, sélectionné avec l'équipe A, et de Nedim Bajrami, expulsé en Slovaquie où la Suisse avait arraché à 10 contre 11 la victoire 2-1 dans le temps additionnel. Il pourra en revanche compter à nouveau sur son gardien titulaire Anthony Racioppi, qui avait été testé positif au Covid-19 le mois dernier, et sur le défenseur sédunois Jan Bamert.

«Nous avons battu la Géorgie 2-1 (ndlr: but de Ruben Vargas et de Lotomba) au match aller à Winterthour. J'ai le souvenir d'avoir affronté une équipe robuste, explique le Mister. La tâche qui nous attend ne sera pas aisée. Mais j'estime que mon équipe a toutes les capacités pour les mener à bien.» Le Tessinois comptera encore une fois sur l'inspiration de ces trois cadres romands qui sont aujourd'hui devenus des «mercenaires». Bastien Toma (Genk), Dan Ndoye (Nice) et Andi Zeqiri (Brighton) ont, en effet, les moyens de forcer la décision à tout moment.

Retour à la page d'accueilRetour au sport