Roberto Mancini : "Toujours des matches compliqués face à la Suisse"

stw, ats

4.9.2021 - 19:07

stw, ats

4.9.2021 - 19:07

Roberto Mancini se dit «déçu mais pas inquiet» après le nul 1-1 concédé contre la Bulgarie jeudi dans les qualifications du Mondial 2022. Le sélectionneur italien devra néanmoins composer vraisemblablement sans Marco Verratti pour le match de dimanche à Bâle face à la Suisse.

Roberto Mancini est sous pression avant la confrontation avec la Suisse.
Keystone

Après avoir fêté 20 succès consécutifs, l'Italie n'est pas parvenue à remporter un match officiel pour la première fois depuis presque trois ans. Cela met les champions d'Europe sous pression avant leur confrontation avec la Suisse. Ils n'ont pas franchement le droit à l'erreur, la 2e place du groupe étant synonyme de barrages.

«Nous gardons notre calme»

Roberto Mancini ne se fait pourtant pas trop de soucis avant le match capital prévu dimanche au Parc St-Jacques. «Nous sommes déçus du résultat obtenu face à la Bulgarie, mais pas inquiets. Nous avons de la qualité dans notre jeu. C'est pourquoi nous gardons notre calme», a-t-il assuré samedi.

L'entraîneur des champions d'Europe ne veut pas voir son équipe se reposer sur ses lauriers après son triomphe estival. «Nous aimons repenser à ce titre. Mais l'équipe est jeune, elle peut et veut s'améliorer. Et nous savons que nous devrons nous battre et courir beaucoup à l'avenir pour gagner des matches», a-t-il souligné.

Selon Roberto Mancini, la remarque s'applique d'autant plus avant cette rencontre prévue en Suisse. «Cet adversaire nous a toujours posé des problèmes. Ce sont toujours des matches compliqués face à la Suisse», a-t-il poursuivi.

Chiellini de retour

Même le net succès 3-0 obtenu dans la phase de groupes de l'Euro rentre dans cette catégorie."Le match a été équilibré jusqu'à la 55e minute. Les Suisses nous ont donné du fil à retordre pendant longtemps avec leur pressing élevé. Au final, le résultat était probablement trop sévère», a rappelé le capitaine Giorgio Chiellini.

Le vétéran de la Juventus (37 ans) fera son retour au sein de la défense centrale italienne dimanche, après avoir été laissé au repos contre la Bulgarie. Marco Verratti ne devrait en revanche pas être de la partie, même si son genou est en voie de guérison. Roberto Mancini pourrait le remplacer par Lorenzo Pellegrini.

stw, ats