Petkovic: "Je me donne encore un délai de réflexion avant de trancher"

11.10.2018 - 17:32, ATS

Vladimir Petkovic ou l'art de masquer son jeu
Source: KEYSTONE/AP/GEERT VANDEN WIJNGAERT

Une fois de plus, Vladimir Petkovic avance masqué. Le sélectionneur n'a pas voulu préciser si son équipe évoluera comme le mois dernier à Leicester face à l'Angleterre avec une défense à trois.

"Laissez-vous surprendre, répond le "Mister". Nous avons essayé plusieurs choses depuis le mois de septembre. Je me donne encore un délai de réflexion avant de trancher vendredi à midi." On n'est toutefois pas obligé de le croire, de penser qu'il hésiterait encore à quelques heures de défier l'une des meilleures équipes du monde.

Vladimir Petkovic se félicite, par ailleurs, du travail accompli depuis lundi. L'accent est toujours mis sur la vitesse. Il entend que son équipe puisse désormais évoluer sur un tempo plus élevé. "A nous de faire un pas de plus", souligne pour sa part Granit Xhaka.

Le capitaine aborde ce rendez-vous avec les Diables Rouges sans crainte."Nous avons très bien préparé cette rencontre. Nous pouvons nous montrer assez optimistes, glisse le Bâlois. Bien sûr, nous mesurons pleinement la force de la Belgique. Celle d'Eden Hazard également. Il est aujourd'hui l'un des tous meilleurs joueurs au monde. Son début de saison avec Chelsea est remarquable. Mais il ne faut pas oublier que nous avons déjà croisé la route de joueurs de sa trempe. Et je crois que nous nous en sommes bien sortis le plus souvent."

Vladimir Petkovic et Granit Xhaka tirent, par ailleurs, des premiers enseignements positifs de la création de cette Ligue des Nations qui leur offre ainsi ce beau choc contre la Belgique vendredi. "Je peux comprendre les réticences des entraîneurs des clubs qui auraient préféré que leurs joueurs doivent se préserver alors que le caractère officiel de cette compétition limite à trois les changements en cours de match, remarque Vladimir Petkovic. Mais pour nous, cette compétition nous apporte un plus certain. Nous pouvons livrer des matches contre des grandes équipes grâce à notre présence en première division. Et l'engouement est bien présent. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si l'UEFA vient d'augmenter le "prize money" de cette première édition !"

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles