Un choc St-Gall - YB pour terminer l'année 

vasc, ats

21.12.2020 - 16:00

Entre longues interruptions et enchaînements de matches, l'année 2020 a parfois été dure à suivre en Super League. Mais Saint-Gall et Young Boys, qui s'affrontent mardi (20h30) en ouverture de la dernière journée de l'année, ont contribué à animer le championnat.

Saint-Gall et Young Boys, qui s'affrontent mardi (20h30) en ouverture de la dernière journée de l'année, ont contribué à animer le championnat.
Keystone

Un temps durant, héritage de la fin d'année 2019, Saint-Gall et Young Boys se sont même disputés le titre. Les Brodeurs ont longtemps tenu tête, voire devancé, les Bernois, même au coeur d'un début d'été intense.

Mais ces treize matches en un peu plus de quarante jours ont sans doute contribué à rétablir l'ordre en Super League: YB est le plus fort, principalement de par son effectif élargi et la gestion intelligente de Gerardo Seoane, et Saint-Gall a été un outsider sans doute desservi par le contexte.



Car à enchaîner les sorties, le jus a parfois manqué aux hommes de Peter Zeidler, lequel n'a fait que partiellement tourner son équipe. Cet automne, la méthode du technicien allemand a changé, mais elle le doit plus aux départs de ses deux attaquants Cedric Itten et Ermedin Demirovic.

A la recherche de son insolente réussite de la saison passée, Saint-Gall patine un peu, avec en plus des cas de coronavirus qui se déclarent à intervalles réguliers. Après une quarantaine le mois dernier, voilà que Leonidas Stergiou et Victor Ruiz sont aujourd'hui sur la liste des infectés et manqueront pour la réception du champion mardi.

Entretemps, Young Boys a quelque peu fait le trou, mais ces cinq points d'avance (qui n'auraient pu être que trois si Saint-Gall avait trouvé la faille samedi contre Bâle) peuvent très bien fondre avant Noël, les Brodeurs restant sur six rencontres sans défaite (dont seulement deux victoires cependant). Cela aurait le mérite de nous plonger vers 2021 avec l'espoir de (re)voir du spectacle.

Car cette rivalité-là, construite autour de deux techniciens, du jeu et de l'intensité, est celle qui peut servir le football suisse.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

vasc, ats