Scandale à Saint-Gall : le gardien du FC Sion victime de racisme

Nicolas Larchevêque

22.8.2021

Nicolas Larchevêque

22.8.2021

Gardien du FC Sion, Timothy Fayulu aurait été victime d'insultes racistes proférées par les supporters saint-gallois samedi soir au Kybunpark.

Fin de match électrique entre Saint-Gall et Sion

Fin de match électrique entre Saint-Gall et Sion

21.08.2021

Mais que s'est-il passé samedi soir à l'issue de la rencontre de Super League entre le FC Saint-Gall et le FC Sion (1-1) ? Au coup de sifflet, une bagarre a éclaté entre les joueurs et le staff des deux équipes. Peter Zeidler, entraîneur des Brodeurs, et Barthélémy Constantin, directeur sportif des Valaisans, ont notamment eu une virulente altercation sur la pelouse.

Si l'égalisation tardive de Guillaume Hoarau (93e) peut expliquer en partie la frustration des Saint-Gallois, celle des Sédunois a une origine plus déplorable. En effet, le club de Tourbillon a affirmé que son portier Timothy Fayulu avait été victime d'insultes racistes, venant des tribunes. Plus précisément proférées par les ultras saint-gallois de l’Espenblock. 



«Total soutien à notre joueur Timothy Fayulu victime d'insultes racistes de la part des supporters saint-gallois. Nous espérons que des sanctions soient appliquées», a alors exigé le FC Sion dans un message publié samedi soir sur les réseaux sociaux.

Comme le rapporte notamment «Le Matin», Fayulu - qui est à l'origine de l'échauffourée d'après-match - a terminé sa soirée en larmes dans le vestiaire. «Il était en pleurs, ne comprenant pas ce qui venait de se passer», a indiqué Baptiste Coppey, le responsable de presse des Valaisans.

Le Saint-gallois Nicolas Lüchinger a été également été pris à partie par Geoffroy Serey Dié lors son interview à la «SRF». «Des insultes racistes sont venues des fans de Saint-Gall derrière le gardien, maintenant il est en pleurs. Ils ont fait des cris de singe», a ainsi lancé le milieu de terrain sédunois, furieux, à l'auteur du premier but du match.



Le FC Saint-Gall n'a pas encore réagi à ces accusations. Pour rappel, le club de Suisse orientale avait déjà été touché par un scandale de racisme en juin 2020. Lors de la réception du FC Zurich, l'attaquant nigérian Aiyegun Tosin avait reçu des injures discriminatoires de la part de certains «supporters» saint-gallois.

Reste désormais à savoir si la Swiss Football League sévira et punira l'actuel 4e au classement de Super League.