"Les véritables héros de l'Euro" récompensés

ATS

24.8.2021 - 16:52

ATS

24.8.2021 - 16:52

Les personnes qui ont secouru Christian Eriksen, victime d'un arrêt cardiaque lors du match de l'Euro Danemark – Finlande, ont reçu mardi la Distinction du président de l'UEFA. L'instance remet chaque année ce prix honorifique.

L'émotion était vive après le malaise de Christian Eriksen à l'Euro.
KEYSTONE

Parmi les neuf récipiendaires se trouve le capitaine danois Simon Kjaer, qui a mis en position latérale de sécurité son coéquipier, qui venait de s'écrouler sur le terrain, le 12 juin dernier, à Copenhague. Le défenseur a également initié la procédure de réaction cardiopulmonaire, et enjoint les autres joueurs à former un cercle autour du no 10 quand il recevait les soins des équipes médicales.



Eriksen (29 ans), resté inanimé de longues minutes, a pu être sauvé par un massage cardiaque puis le choc électrique d'un défibrillateur. Après l'immense frayeur, et la vague mondiale de soutien qui a suivi, il a quitté l'hôpital le 18 juin, après s'être fait implanter un défibrillateur miniature. Aujourd'hui, le milieu de terrain de l'Inter Milan, en «excellente forme» selon le club italien, ne sait pas s'il pourra reprendre sa carrière.



«Chacun connaissait son rôle et savait ce qu'il avait à faire. Nous avons laissé nos émotions au vestiaire. Après coup, bien sûr, nous avons réagi comme tout le monde», a déclaré Mogens Kreutzfeldt, médecin-chef pour l'Euro à Copenhague, qui a été décoré.

«J'éprouve une admiration sans bornes pour la réaction extraordinaire et le calme dont ont fait preuve les médecins et l'équipe médicale. Ces aptitudes ont été déterminantes pour la survie de Christian», a réagi le président de l'UEFA Aleksander Ceferin. Ce sont «les véritables héros de l'Euro», a poursuivi le dirigeant slovène.

La Distinction du président de l'UEFA, créé en 1998, récompense des «réalisations exceptionnelles, l'excellence professionnelle et des qualités personnelles exemplaires», selon les termes de l'instance européenne.

ATS