Coupe de Suisse


Un Stade Nyonnais en crise attend YB

ATS

30.10.2018

Tombeur de GC au tour précédent, le Stade Nyonnais, club de Promotion League, accueille Young Boys en 8e de finale de Coupe de Suisse mercredi. Mais depuis son exploit, plus rien ne va pour l'équipe de Colovray.

Karim Chentouf, Ridge Mobulu et Fabrice Guzel ne sont plus à la fête, comme ici contre GC.
Karim Chentouf, Ridge Mobulu et Fabrice Guzel ne sont plus à la fête, comme ici contre GC.
Keystone

Lorsque le Stade Nyonnais avait éliminé Grasshopper (3-1) en 16es de finale au prix d'un match si bien maîtrisé, tout allait pour le mieux du côté de Colovray. Le championnat semblait être une formalité, avec seulement deux points de perdus sur les sept premiers matchs. Depuis? Quatre points de pris sur 21 possibles, le dernier succès remontant à il y a un mois, contre Breitenrain.

Même l'entraîneur John Dragani cherche des explications: "Si vous avez la solution, donnez-la moi, rigole nerveusement le Vaudois, interrogé par Keystone-ATS. Nous avons discuté entre nous, les joueurs entre eux, mais ce ne sont pas des tricheurs, ils font le travail à l'entraînement. Mais, en match, nous sommes inhibés..."

Pour la confiance, il y a mieux. Surtout avant d'affronter Young Boys mercredi soir. "C'est un privilège de se confronter à ce qui se fait de mieux dans notre pays, souligne Dragani. C'est une chance, surtout au coeur de notre période difficile. Il ne faut pas se mettre la pression, nous n'aurons rien à perdre. Je veux simplement que l'on n'ait pas de regrets."

Dragani a vu jouer YB

L'entraîneur a préparé son match. Il était au Stade de Suisse samedi dernier, où il a assisté au retournement de situation de l'équipe de Gerardo Seoane contre Sion (victoire 3-2 des Bernois). Qu'en a-t-il tiré? "J'ai surtout vu leurs points forts, se marre-t-il. Mais en fonction de ce qu'on a constaté, on va tenter de mettre en place un plan de jeu pour les gêner."

Il faut dire que l'équipe de La Côte a quelques arguments, avec plusieurs joueurs qui ont connu la Super League ou la Challenge League. En tête, il y a Ishmael Yartey, un temps virevoltant ailier ghanéen de Servette et de Sion. Auquel s'ajoutent quelques noms intéressants, comme ceux de Marco Delley, Hugo Fargues ou Romain Dessarzin, qui ont déjà performé en seconde division. Avec Karim Chentouf, il y a aussi le meilleur buteur de Promotion League (12 buts).

Et même si la cote nyonnaise sera très élevée, il subsiste l'espoir de pouvoir utiliser ce match pour la suite. "La qualification contre GC avait peut-être joué un rôle dans les têtes, même si nous ne nous sommes jamais crus au-dessus du niveau de la Promotion League. Mais nous y avions laissé beaucoup d'énergie physique, psychique et mentale. Cela a pu jouer sur la mauvaise série qui a suivi. Alors j'espère que notre prestation contre YB pourra constituer un délic positif, peu importe qu'on se qualifie ou non", implore le coach. Il faut bien se rattacher à quelque chose.

Retour à la page d'accueilRetour au sport