Bienne remporte le choc au sommet

ats

26.10.2021 - 22:29

ats

26.10.2021 - 22:29

Dans le match au sommet de National League, c'est Bienne qui a eu le dernier mot. Les Seelandais ont dominé le leader Fribourg 1-0 grâce à Hügli.

Bienne (ici Brunner) a battu Fribourg.
KEYSTONE

Les amateurs de hockey offensif pensaient certainement se régaler avec le choc entre deux clubs plutôt enclins à aller devant. Il a pourtant fallu déchanter. Parce qu'il n'y a eu qu'une réussite tombée à la 8e de la crosse de Michael Hügli. Et on peut dire que la victoire biennoise est méritée.

Les Seelandais ont tiré davantage au but que des Fribourgeois étonnamment muets. Mais on savait bien qu'après la série de dix succès consécutifs, les Fribourgeois allaient certainement connaître un coup de «moins bien». On l'a vu une première fois contre Rapperswil, voici la deuxième contre Bienne. Mais aucune raison de paniquer pour Christian Dubé qui peut se dire qu'il y a pire qu'une défaite 1-0 et qu'il n'y a pas une montagne de corrections à apporter.

Pour l'équipe entraînée par Antti Törmänen, c'est une victoire importante après la défaite à Lausanne. Joren van Pottelberghe s'est offert un blanchissage et la défense devant a parfaitement soutenu la comparaison avec l'arrière-garde des Dragons. Ce succès permet à Bienne de revenir à deux longueurs des Fribourgeois.

Martschini crucifie Lausanne

On avait le sentiment que Lausanne avait peut-être trouvé cette constance après laquelle il court depuis le début de la saison. Que ces deux succès du week-end contre Ajoie et Bienne pouvaient initier quelque chose d'intéressant. Au final, le LHC a sauvé un point en s'inclinant 4-3 ap devant Zoug.

Le début de match a ressemblé aux matches précédents avec un LHC bien dans ses patins et qui est parvenu à battre à deux reprises Genoni grâce à Douay (2e) et Frick (14e). Et tout semblait se dérouler comme sur des roulettes pour les hommes de John Fust. Mais dès l'entame du tiers médian, Simion a pu dévier un habile lancer de Djoos. Et à la 37e, c'est Cadonau qui a pu égaliser.

Les Zougois, venus à Malley avec un effectif limité et de nombreux jeunes de leur académie, ont même réussi un truc en marquant le 2-3 à la 48e au terme d'une scène confuse. De retour dans l'alignement, Almond a pu offrir un point aux Vaudois. Mais les poignets de Martschini ont eu le dernier mot en prolongation.

Scherwey se paie Genève

Genève-Servette voulait se payer une petite série positive, mais Tristan Scherwey en a décidé autrement. Dans un match qui sentait bon la lutte pour la deuxième barre, les Ours se sont finalement imposés 3-2 ap. Et c'est l'emblématique Fribourgeois qui a sonné la révolte.

Parce qu'après deux périodes, les Aigles étaient devant grâce à leurs joueurs importés, Tömmernes et Winnik. Mais Scherwey a trouvé une première fois la faille à la 52e avant de remettre ça dans le temps supplémentaire pour offrir un deuxième point à son équipe.

A Lugano, Ajoie s'est une nouvelle fois incliné. Les Jurassiens ont été battus 4-1 par les Tessinois. C'est Devos qui a inscrit l'unique réussite ajoulote en jeu de puissance alors que le score était de 4-0 pour les hommes de Chris McSorley.

Toujours au Tessin mais dans le haut du canton, Ambri-Piotta a battu Langnau 3-1. Dans le dernier match de la soirée, c'est Rapperswil qui s'en est allé cueillir deux points à Zurich à la faveur de sa victoire 4-3 tab au Hallenstadion. Les Lions ont égalisé à la 60e grâce à Chris Baltisberger et en ayant sorti leur gardien. Mais le bonhomme du match fut Cervenka qui a enfilé deux tirs au but pour sceller le score lors de la séance de penalties.


ats