Nouvelle défaite de la Suisse à Sotchi

20.4.2019 - 17:34, ATS

La Suisse n'a guère plus brillé que jeudi pour son deuxième match de préparation en vue du Mondial à Sotchi face à la Russie. La sélection de Patrick Fischer s'est inclinée 5-1.

La sélection de Patrick Fischer s'est inclinée 5-1.
Source: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Deux matches, deux défaites, trois buts marqués pour dix encaissés. La Suisse quitte les bords de la Mer Noire avec peu de certitudes et un bon nombre de questions. Au chapitre des rares satisfactions, on citera évidemment les buts d'Alessio Bertaggia, auteur des deux réussites jeudi et à nouveau seul marqueur de son pays samedi. L'attaquant tessinois aurait même pu ajouter un deuxième but lors d'une troisième période où les Suisses se sont à nouveau montrés plus convaincants qu'au cours des deux premiers tiers.

La Suisse a pu tester son jeu en infériorité numérique. Par la force des choses et parce que les joueurs à croix blanche ont fait preuve de passablement d'indiscipline. Les joueurs de Patrick Fischer n'ont plié qu'une fois, mais l'addition aurait pu être plus salée. On sait cependant que l'entraîneur-assistant Tommy Albelin a souvent besoin de temps pour faire de sa brigade défensive un bloc compact et prêt à affronter les meilleures nations du monde. A lui de corriger le tir avec le camp de préparation à Genève et avant les deux rencontres face à la France. Et en recomposant les paires Genazzi-Loeffel et Frick-Fora, on ne peut pas dire que les entraîneurs ont mis les joueurs dans les pires dispositions.

Après avoir fait confiance à Berra jeudi, Fischer avait cette fois décidé de confier le filet aux deux Genevois. Robert Mayer a eu droit aux 35 premières minutes et Gauthier Descloux aux 25 suivantes. Les deux portiers ont fait le job. Ils n'ont pas été aidés par les performances de Christian Marti et Samuel Guerra, naïfs en certaines circonstances et qui devront croiser un maximum de doigts pour rester une semaine de plus.

Si la défense n'est pas apparue en contrôle, les leaders offensifs de l'équipe ont eux aussi du travail. Incapables de faire trembler les filets, les Hollenstein, Corvi, Bertschy et autres Hofmann ont intérêt à retrouver le goût du but.

La fédération communiquera dimanche les premières coupes et les ajouts de Patrick Fischer à sa sélection. On sait déjà que Nico Hischier, Kevin Fiala et Andres Ambühl seront intégrés.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

Plus d'articles