Genève tient tête à Zoug, Malgin crucifie Lausanne

ATS

1.10.2021 - 22:34

ATS

1.10.2021 - 22:34

Genève a fait preuve d'une sacrée force de caractère face à Zoug lors de la soirée de National League. Auteurs de deux buts après avoir sorti le gardien, les Grenat se sont finalement inclinés 5-4 ap.

Lausanne s'est bien battu contre Zurich mais il a manqué quelque chose
Keystone

A Zoug, les spectateurs avaient droit à un remake de la finale de la saison passée avec la venue de Genève-Servette. L'issue a été similaire à ce que l'on a vu ce printemps avec la victoire des hommes de Dan Tangnes, mais le GSHC a vendu chèrement sa peau.

Car alors que l'on pensait l'affaire classée et le succès zougois entériné avec deux buts d'avance à une minute de la fin du troisième tiers, les Aigles ont frappé à deux reprises. Tout d'abord à 47 secondes de la sirène par un Vermin opportuniste et qui a pour le coup ôté son habit de fantôme, puis par l'inépuisable Winnik à 9 secondes de la fin.

On le voit, Genève a eu le mérite de s'accrocher dans cette partie. Les joueurs de Pat Emond ont aussi eu ce petit coup de pouce du destin lorsque Dario Simion a manqué le triplé et la cage vide à la 26e pour le 4-1, et que Jooris a pu réduire la marque à 3-2 40 secondes plus tard. Nouvel arrivé en défense, Sami Vatanen a fait ce que l'on attendait de lui en jouant passablement en power-play et en n'hésitant pas à tenter sa chance. Avec près de 25 minutes de jeu et l'assist sur le 4-4, le Finlandais n'a pas manqué son entrée.

Alors au final Zoug s'est imposé grâce à Djoos (63e), mais les qualités montrées par le GSHC en fin de match démontrent que les Aigles ont des ressources.

Lausanne perd le duel des Lions

Lausanne voulait enchaîner à domicile après son succès mardi contre Berne, mais Lausanne est tombé sur des Zurich Lions qui étaient dans un bon soir (victoire 2-3). Cela signifie que quand l'armada mise à disposition de Rikard Grönborg tourne bien, les adversaires ont intérêt à s'accrocher aux branches.

Le LHC a vécu deux tiers de turbulences en arrivant pourtant à maintenir le score à égalité (2-2). Et alors qu'ils jouaient mieux, les Vaudois ont vu leur ancienne étoile Denis Malgin les crucifier à la 50e. Un rien cruel pour les Lions lausannois, mais une confirmation que l'ancien attaquant des Florida Panthers manque à Malley.

Fribourg reçu 4 sur 4

Fribourg a de son côté poursuivi sur sa lancée en signant un quatrième succès consécutif. Même sans Reto Berra, les Dragons sont allés chercher une précieuse victoire 3-1 à Langnau. Déjà auteur du 3-2 décisif contre Lugano, Samuel Walser a cette fois égalisé avant de servir Marchon pour le 2-1 de la 49e. Signe que Fribourg va bien, les buts sont cette fois venus des joueurs de soutien.

Les joueurs de Christian Dubé ont été récompensés en allant dans le slot et en acceptant de prendre des coups.

Pour le premier derby tessinois dans la nouvelle patinoire des Biancoblu, Lugano restera dans les livres d'histoire comme le club gagnant. Les Bianconeri l'ont emporté 4-3 tab après avoir pourtant mené 3-1. Mais les Léventins n'avaient pas du tout envie de se laisser battre sans lutter face à leur meilleur ennemi.

Dans le dernier match de la soirée, Berne s'est offert le scalp de Rapperswil. Une victoire 4-1 à domicile qui permet aux Ours de mettre fin à une série négative de trois revers et la sensation que les Bernois ressemblent à la formation de la saison passée.

ATS