Mondial 2022

La copie de la Suisse toujours immaculée

ATS

18.5.2022

L’équipe de Suisse poursuit son parcours immaculé au Championnat du monde de hockey sur glace en Finlande. La troupe à Patrick Fischer a battu la Slovaquie (5-3) mercredi à Helsinki pour signer un quatrième succès en autant de matches dans le tournoi.

Suisse – Slovaquie 5-3

Suisse – Slovaquie 5-3

Mondial 2022 / Groupe A / Phase de poules

18.05.2022

ATS

18.5.2022

Et quatre sur quatre pour la Suisse au Championnat du monde à Helsinki. Les Helvètes ont dominé la Slovaquie 5-3 dans un match qui fut tendu sur la fin.

L'essentiel est acquis après ces quatre premières rencontres, mais dieu que ce fut stressant pour les supporters helvétiques. La faute à un autogoal de Geisser à la 50e, puis à deux pénalités stupides coup sur coup de Michael Fora (5 et match) et Jonas Siegenthaler.

Contrainte d'évoluer pendant deux minutes en double infériorité numérique, la troupe de Patrick Fischer a su faire le dos rond devant Leonardo Genoni. Les joueurs à croix blanche vont maintenant bénéficier de deux jours de pause avant un week-end qui les verra affronter le Canada samedi et la France dimanche.

Malgin encore

Comme dans deux des trois premiers matches, la bougie d'allumage a eu pour nom Denis Malgin. Le numéro 62 a profité d'une subtile passe de Pius Suter pour transpercer le portier Huska d'un missile bien placé. Et en infériorité numérique s'il vous plaît.

Le centre des Zurich Lions évolue en ce moment à un niveau assez exceptionnel. Outre ses qualités techniques hors normes, le Soleurois aux racines russes ne se compromet pas par des présences trop longues et imprime à chaque fois un rythme aux attaques helvétiques.

Certainement moins flashy que son compère de ligne, Pius Suter mérite lui aussi la citation. Car sans lui et Simion, Malgin aurait de la peine à être aussi dominant. Passeur inspiré sur le 1-0, c'est encore lui qui a mis sa canne au bon endroit pour couper une passe slovaque et lancer idéalement Timo Meier pour le 3-2 de la 33e. On a souvent mis en lumière les qualités des joueurs de NHL: sur cette action l'ailier des San Jose Sharks a une fois de plus fait honneur à son pedigree en mystifiant le gardien slovaque.

Potentiel et envie

Malgré ce coup d'éclat et le 4-2 d'Hischier, on reste sur notre faim concernant la première triplette helvétique. Après la période Bertschy pas forcément concluante, on ne peut pas dire que la présence de Kurashev ait redynamisé l'ensemble.

On sent le potentiel latent et l'envie, mais les résultats ne se matérialisent pas. Ceci dit, tout le monde préfère que l'alchimie prenne lors des rencontres à élimination directe, car c'est vraiment là que la Suisse aura besoin de ses meilleurs éléments au top.

Cette partie face à la Slovaquie fut aussi le 119e match en Championnat du monde pour Andres Ambühl. Il égale le record de l'Allemand Udo Kiessling. S'il n'est pas blessé, la rencontre contre le Canada samedi après-midi lui permettra de devenir le seul détenteur de cette fantastique marque de longévité.