La Suisse n'a pas le droit à l'erreur d'entrée

ats

24.12.2020 - 16:02

L'équipe de Suisse M20 va ouvrir le Championnat du monde juniors le jour de Noël à 20h face à la Slovaquie. Et pas question de commencer le tournoi par une défaite.

Les jeunes Suisses auront la pression le jour de Noël.
Keystone

Avec seulement dix équipes dans l'élite et face à des nations phares du hockey mondial, la Suisse ne peut pas se permettre un faux-pas d'entrée de jeu contre les Slovaques. Parce qu'ensuite viendront le Canada et la Finlande, avant une dernière partie de groupe contre l'Allemagne du brillant Tim Stützle, drafté en 3e position par les Ottawa Senators voici quelques semaines.

Le succès 3-2 contre l'Autriche n'a pas franchement apporté d'indications. Mais avec Patrick Fischer et Tommy Albelin comme mentors, le coach Marco Bayer aura tout le renfort nécessaire pour tirer le meilleur de ses garçons. On attend beaucoup du capitaine Simon Knak, qui n'a pas rejoint son club des Portland Winterhawks en raison du Covid et qui a plutôt bien commencé la saison avec Davos.



Des garçons comme Gaëtan Jobin, Attilio Biasca ou le jeune Tessinois Lorenzo Canonica aurnt pour mission de faire trembler les filets. A noter la présence de deux «fils de» dans cette équipe: Ray Fust et Elvis Schläpfer. Ray Fust est le fils de John Fust qui officie à Lausanne, alors que le jeune Schläpfer a pour père le volubile Kevin Schläpfer, actuellement directeur sportif de Langenthal.

En défense, le Vaudois Iñaki Baragano, le Soleurois Giancarlo Chanton, le jeune Biennois Noah Delémont ou le Tessinois Rocco Pezzullo, titulaire avec Ambri, seront les locomotives et devront protéger les gardiens Noah Patenaude et Andri Henauer.

Histoire de ne pas être sous pression dès le début, les Suisses savent qu'ils devront être prêts.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

ats