Coupe Spengler : un grand vide entre Noël et Nouvel-An

fin, ats

23.12.2020 - 12:35

Pour la première fois depuis 1956, il n'y aura pas de Coupe Spengler à Davos entre Noël et Nouvel-An. La faute, évidemment, à ce satané coronavirus qui perturbe le monde depuis le début de l'année.

Pour la première fois depuis 1956, il n'y aura pas de Coupe Spengler à Davos entre Noël et Nouvel-An.
Keystone

Les organisateurs grisons ont dû se rendre à l'évidence à fin septembre déjà. La 94e édition du tournoi amical le plus connu de la planète hockey n'aura lieu qu'en 2021. Cela correspondra au 100e anniversaire de la création du HC Davos.

«Une Coupe Spengler sans tente pour les fans, avec une patinoire au mieux remplie à moitié et sans places debout, cela n'a plus rien à voir avec la fête du hockey à laquelle nous sommes habitués», avait expliqué Marc Gianola, le directeur du tournoi.

Pour le HC Davos, cette annulation n'est pas sans conséquence. Cela privera le club de recettes représentant tout de même 2,5 millions de francs. Ce ne sera que la cinquième fois que le tournoi ne pourra pas avoir lieu, après 1939, 1940, 1949 et 1956.

La dernière annulation, voici 64 ans, avait été causée par les suites de l'intervention soviétique en Hongrie en automne 1956. Il y avait alors 14'000 réfugiés à la frontière suisse et la situation politique était tendue.

Depuis lors, le hockey avait repris ses droits chaque fin d'année dans la huppée station grisonne. Quatre éditions ont notamment marqué l'histoire du tournoi.

1958: le plus long tournoi

Une météo défavorable en 1958 a entraîné l'interruption des rencontres. Deux matches ont dû être renvoyés par manque de glace à une époque où il n'y avait pas de toit sur la patinoire. La partie entre les Suédois de Forshaga et Mannheim a été purement annulée, les deux équipes n'ayant pas encore gagné de match.

Celle entre Davos, tenant du titre, et les Diavoli Milano a dès lors constitué une sorte de finale, les deux formations ayant remporté leurs trois rencontres précédentes. Le duel n'a pu se dérouler que le 27 janvier et Davos s'est imposé 6-2 pour gagner son tournoi pour la dixième fois.

1984: début d'une ère

Le Team Canada a inscrit son nom au palmarès pour la 16e fois en 2019 après son succès 4-0 en finale contre Ocelari Trinec. La première participation des populaires Canadiens ne remonte cependant qu'à 1984. Auparavant, les organisateurs se montraient réticents à faire revenir une équipe canadienne, ce qui n'avait plus été le cas depuis 1967.

«Le Team Canada constitue un facteur de risque. Si l'équipe n'atteint pas un bon niveau de jeu, la valeur sportive et le suspense du tournoi peuvent en souffrir», écrivait ainsi le journal spécialisé «Sport» à l'aube de cette édition 1984.

De fait, l'entame a été difficile, le Team Canada s'inclinant 4-1 lors de son entrée en lice contre Dukla Jihlava. Mais l'équipe dirigée par Andy Murray allait ensuite se reprendre et gagner tous ses matches, dont le dernier contre les Russes de Khimik Voskressenk, pour s'adjuger son premier titre à Davos. C'était le début d'une nouvelle ère.

2000: le retour du HCD

Le HC Davos a connu des fortunes diverses dans son tournoi. Après sa victoire de 1958, une longue traversée du désert a suivi, même si le club a toujours pu compter sur des renforts ponctuels. Des années 1960 au début des années 1980, les équipes russes et tchèques ont dominé avant l'avènement du Team Canada.

Après sa relégation en 1re ligue au début des années 1990, Davos a même renoncé à participer à son tournoi durant trois éditions, n'étant pas en mesure d'avoir une équipe concurrentielle. Il a fallu attendre l'an 2000 pour que le club grison mette fin à une disette longue de 42 ans. Ce succès a beaucoup dû aux renforts suédois Morgan Samuelsson (3 buts/5 assists) et Fredrik Nilsson, auteur du troisième but décisif en finale contre le Team Canada (4-2).

«On ne bat pas une équipe aussi forte que les Canadiens juste avec deux joueurs. Il faut une unité qui fonctionne dans le groupe», avait toutefois déclaré l'entraîneur Arno del Curto après le premier de ses cinq succès dans le tournoi à la tête du HCD.

2012: des stars de NHL font le spectacle

L'ancien directeur du tournoi Fredi Pargätzi a longtemps caressé le rêve d'attirer une équipe de NHL aux Grisons. Cela n'a jamais pu se faire, mais en 2004 et surtout en 2012, de nombreuses stars de la Ligue nord-américaine ont joué le tournoi durant le lockdown.

Il y a huit ans, Ryan Smyth, Patrice Bergeron, John Tavares, Matt Duchene, Tyler Seguin et Jason Spezza ont patiné pour sans doute le meilleur Team Canada jamais vu en Coupe Spengler. Les stars de NHl ont enthousiasmé le public et gagné 7-2 en finale contre une équipe de Davos qui alignait aussi des vedettes telles que Joe Thornton et Patrick Kane.

Retour à la page d'accueilRetour au sport

fin, ats