National League

Vers un duel accroché et défensif entre Genève et Zurich

ats

24.4.2021 - 10:31

ats

24.4.2021 - 10:31

Les demi-finales des play-off de National League offrent des affiches plutôt rares depuis l'instauration des play-off en 1986 avec l'étonnant Rapperswil-Jona en invité surprise. Des séries disputées au meilleur des 5 matches en raison d'un calendrier bouleversé par le coronavirus.

Genève-Servette est le dernier club romand encore en lice.
Keystone

Zoug, le grand dominateur de la qualification, tentera de se débarrasser de ces encombrants Lakers. De l'autre côté, dans le duel des deux plus grandes villes de Suisse, Genève-Servette part à l'assaut des Zurich Lions dont la solidité défensive interpelle.

Zurich et Genève-Servette se sont affrontés à trois reprises depuis l'introduction des play-off. A chaque fois le ZSC est sorti vainqueur. En finale en 2008 avec le portier Ari Sulander comme héros, et deux fois de suite en demi-finales (4-3 et 4-2) en 2014 et 2015.

C'est peut dire que les débats s'annoncent serrés entre les deux équipes si l'on se réfère aux matches de la qualification avec trois victoires genevoises (2 x en prolongation, 1 x aux tirs au but) et un succès pour le ZSC (aux tirs au but).

Les joueurs de l'entraîneur Patrick Emond ont terminé leur série contre Fribourg-Gottéron dans l'euphorie sans encaisser le moindre but dans les deux derniers matches. Certes, les Genevois doivent se passer de leurs deux piliers défensifs Marco Maurer et Jonathan Mercier, mais toute son avant-garde est présente. Noah Rod a réveillé l'équipe à son retour après un premier match moyen à Fribourg et la présence de Tanner Richard sur la glace dès le troisième match a fortement imprégné le jeu offensif des Grenats.

Reste l'éventuel problème du gardien au sein de l'équipe des Vernets. Mais Daniel Manzato a montré qu'il était mieux qu'un remplaçant dans les deux derniers matches contre Gottéron. Mais le futur portier de Berne a également été aidé par un jeu défensif très efficace de la part de ses coéquipiers de champ. Le retour de Gauthier Descloux ne devrait être annoncé que le jour d'un match.

A Zurich, les soucis de contingent sont réels. Les hommes du coach Rikard Grönborg ont bénéficié d'un incroyable raté du Lausanne HC qui n'a pas su profiter vendredi soir d'une équipe décimée qui alignait des joueurs des GCK Lions pour bâtir un effectif digne de ce nom. Malgré tous ces aléas, les Zurichois ont eux aussi affiché une solidité défensive remarquable. Dès lors, ils possèdent assez de joueurs talentueux devant pour marquer deux ou trois buts afin d'assurer la victoire. Reste qu'avec Sven Andrighetto sur la glace, ils sont nettement plus créatifs.

Zoug – Rapperswil: une dette à effacer

La dernière fois que Rapperswil-Jona a disputé des play-off, c'était en 2008 avec à la clé une élimination en cinq matches face à Genève-Servette au stade des quarts de finale. Ils jouaient alors avec leur maillot couleur bleu glace. La saison d'avant, les Saint-Gallois avaient marqué l'histoire en devenant la deuxième équipe à se faire éliminer en play-off après avoir mené 3-0 dans une série. C'était contre... Zoug en quarts de finale.

Cette fois-ci, les Saint-Gallois de l'entraîneur Jeff Tomlinson pourront-ils pousser les Zougois dans un cinquième match ? Rien ne paraît impossible avec eux cette saison. Ils ont bénéficié de deux jours de repos supplémentaire après avoir sorti Lugano dès mercredi et s'apprêtent à venir troubler les certitudes zougoises.

Les quatre matches de la qualification entre les deux équipes ont, certes, tous tourné en faveur de Zoug mais trois fois avec un but d'écart et une fois avec deux buts d'avance. Même si les deux formations ont été séparées par un gouffre de points, leurs duels restent quand même assez serrés. Les traits de génie de Cervenka, les habiletés du buteur Clark et l'abnégation du capitaine Rowe pourront-ils entraver la marche d'un Zoug programmé pour être champion ?

ats