Tour de France Biniam Girmay triomphe encore, Roglic une nouvelle fois à terre

ats

11.7.2024 - 17:22

L'Erythréen Biniam Girmay s'est imposé au sprint au terme de la 12e étape du Tour de France. Le très convaincant maillot vert a ainsi fêté son troisième succès depuis le départ.

11.7.2024 - 17:22

Girmay - qui s'affirme comme le meilleur sprinter du peloton lors de cette 111e Grande Boucle - a devancé sur la ligne le Belge Wout van Aert et l'Allemand Pascal Ackermann, qui a bénéficié du déclassement du Français Arnaud Démare pour avoir gêné van Aert.

Alors qu'il semblait enfermé encore à 500 m de l'arrivée, Girmay a trouvé les ressources pour se libérer et engranger une nouvelle victoire de prestige. «Je suis dans la forme de ma vie. Depuis que je porte ce maillot vert, je me sens super rapide», a savouré le vainqueur. L'Erythréen est vraiment en train d'écrire de magnifiques pages d'histoire pour le cyclisme africain.

Roglic recule

Au général, le Slovène Tadej Pogacar reste en jaune avec 1'04 d'avance sur le Belge Remco Evenepoel et 1'14 sur le Danois Jonas Vingegaard. Pris dans une chute provoqué par le Kazakh Alexei Lutsenko à 11 km de l'arrivée, le Slovène Primoz Roglic - qui était déjà tombé la veille - a perdu gros (2'27) dans l'optique d'une place sur le podium. Il recule au 6e rang avec désormais 4'42 de retard sur son compatriote.

Attendu par ses coéquipiers, Roglic est arrivé avec l'épaule droite en sang. Le champion du monde néerlandais Mathieu van der Poel a aussi été pris dans la chute.

Cette étape de transition, longue de 203,6 km entre Aurillac et Villeneuve-sur-Lot, s'est donc décidée comme prévu par un sprint massif, malgré une échappée de quatre coureurs qui a été reprise à un peu plus de 40 km du but. Vendredi, les sprinters auront encore une occasion de s'illustrer entre Agen et Pau (165,3 km). Les leaders voudront garder des forces en prévision des deux étapes du week-end dans les Pyrénées.

ats