Championnats du monde: déception suisse

ATS

1.9.2019 - 15:24

Déception aux Mondiaux d'aviron à Linz. Jeannine Gmelin en skiff et le duo Röösli/Delarze en deux de couple ont pris la cinquième place de la finale.

Jeannine Gmelin n'a pu faire mieux que 5e aux Mondiaux de Linz
Source: KEYSTONE/APA/APA/HELMUT FOHRINGER

Les deux bateaux suisses sont presque jumeaux depuis la saison dernière. Médaillée d'argent à Plovdiv, la Zurichoise avait décroché le même métal que ses deux compatriotes. Rebelote cette année en Autriche avec cette fois moins de réussite et une cinquième place commune.

Qualifiée pour la finale sans impressionner, Jeannine Gmelin n'a pas eu voix au chapitre lors de la finale. Jamais dans le coup, elle a vu rapidement ses principales adversaires s'échapper, à commencer par la Néo-Zélandaise Emma Twigg, finalement 2e, et la championne du monde en titre, l'Irlandaise Sanita Puspure. En finissant comme une fusée, la rameuse aux origines lettones a confirmé sa domination mondiale et son titre européen obtenu en juin sur le Rotsee. Avec un chrono de 7'26''930, elle termine à près de dix secondes de sa rivale irlandaise et à plus de 4''70 du bronze.

Un bon départ

Course à peu près similaire pour Barnabé Delarze et Roman Röösli en deux de couple. Le Vaudois et le Lucernois sont plutôt bien partis et ils pointaient à la 3e place après 1000 mètres. Mais le sprint final ne s'est pas déroulé avec autant de fluidité et les vainqueurs du général de la Coupe du monde ont dû s'avouer vaincus. Bien que le plan d'eau ne soit pas le même, le duo helvétique a coupé la ligne avec plus de 4''50 de plus qu'il y a un an, alors que les nouveaux champions du monde chinois Zhang Liang/Liu Zhiyu ont réalisé un temps quasi identique à celui des Français Boucheron/Androdias l'an dernier.

La Zurichoise, le Lucernois et le Vaudois se consoleront en se disant qu'ils sont qualifiés pour les JO de Tokyo et qu'ils ont près d'une année pour retrouver leurs meilleures sensations.

ATS

Retour à la page d'accueilRetour au sport